Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Courses au quotidien : comment les enseignes se rendent indispensables

Publié par le - mis à jour à

La crise sanitaire a renforcé le rôle de proximité des enseignes de la grande distribution. Le Baromètre de la Reconnaissance client, réalisé par l’agence ISOSKELE, dévoile comment les Grandes Surfaces Alimentaires y sont parvenues. En voici les résultats :

  • Imprimer

Les consommateurs ont élevé leur niveau d’exigence vis-à-vis des marques. Aussi, l’agence Isoskele, spécialisée en data marketing et communication suit depuis 2019 avec son Baromètre de la Reconnaissance Client les différents items qui créent un sentiment d’écoute, de compréhension mais aussi de surprise et de valorisation auprès des clients. « Nous avons interrogé cette année les Français sur leur rapport aux enseignes alimentaires, un secteur avec une fréquence d’achat beaucoup plus importante que celle de la distribution spécialisée étudiée dans le Baromètre. Le retour est plutôt positif puisque le secteur obtient une note globale de 6,2/10, ce qui correspond à la moyenne tous secteurs », explique Géraldine Planche, Directrice du planning stratégique chez Isoskele.

 

Grande distribution : des enjeux de services et d’omnicanalité

« 17 enseignes ont été analysées, corresréparties en cinq catégories : surgelés et frais, super et hypermarchés, bio, proximité et discount. Il existe une forte disparité entre l’enseigne qui arrive en première place – Maison Thiriet avec une moyenne de 7,5/10 – et la dernière Aldi (5,1/10). Cela s’explique en partie, par le fait que les marques positionnées sur le prix comme Aldi mais aussi LIDL (5,4/10) répondent bien à une préoccupation de pouvoir d’achat mais moins aux attentes relationnelles et à la valorisation de la fidélité des clients », observe Géraldine Planche. C’est pourquoi même si le différentiel entre Maison Thiriet et Aldi est grand (2,4 points), les moyennes sont plutôt homogènes au sein de chaque segment de marché. En tête, se positionnent ainsi les enseignes de super et d’hypermarchés et celles de surgelés qui elles, sont habituées depuis plusieurs années à récompenser leurs clients, dans une démarche “customer centric”, avec un programme de fidélité ou encore des services facilitateurs comme la livraison à domicile. C’est d’ailleurs ce qui semble manquer aux enseignes du bio, en milieu de classement, qui ne parviennent pas encore à proposer une démarche vraiment omnicanale. « Les marques bio sont pénalisées par une politique de services souvent timide dans un contexte où la livraison, en magasin ou à domicile, ainsi que la récompense de la fidélité sont devenues des standards dans les attentes des consommateurs », confirme Géraldine Planche. On constate ainsi que les enseignes qui sortent du lot sont celles qui ont su développer une approche omnicanale mais aussi une posture de générosité et d’empathie auprès de leurs clients, à l’instar de Maison Thiriet.

 

Maison Thiriet : “Où vous voulez, quand vous voulez”

L’enseigne fait preuve d’une grande disponibilité en proposant un large choix quant aux modalités pour faire ses achats : livraison standard ou à la carte sur un créneau resserré, en click-and-collect et même en consigne surgelés (ouverte 24h/24) sur un magasin pilote. La Maison Thiriet surperforme donc sur l’affirmation “Elle propose des canaux d’achat qui correspondent à mes préférences” (8,4/10 vs 7/10 moyenne secteur). « L’approche se veut aussi servicielle sur le site web, avec de nombreuses possibilités de filtres sur les critères de recherche : par nombre de parts, en fonction de l’éligibilité au ticket restaurant ou encore selon le mode de cuisson. L’enseigne répond ainsi à un maximum de besoins individuels », poursuit Géraldine Planche. En parallèle, l’enseigne séduit par l’attention portée à ses clients : livreurs-vendeurs et conseillers en magasin dédiés, programme de fidélité généreux ou encore surprises glissées à chaque commande. Les clients ont ainsi le sentiment que les communications sont adaptées à leurs attentes (7,7/10 vs 6,3/10 moyenne secteur) et 31% des clients disent avoir déjà été surpris par la marque. Ces multiples gestes ont pour conséquence un bouche-àoreille positif : note de 7,6/10 vs 6,6/10 moyenne secteur sur l’affirmation “J’ai déjà recommandé la marque autour de moi”.

 

Système U : une forte proximité locale

«Les clients apprécient l’accessibilité, tant humaine (écoute), financière (prix juste) et géographique (implantation et approvisionnement local), inhérente à cette coopérative de commerçants », affirme Géraldine Planche. L’élargissement de l’offre à d’autres secteurs que l’alimentaire (voyage, photo, billetterie …) font des magasins une véritable destination de services. En parallèle, des petites attentions sont portées par l’enseigne aux clients comme le Kit Gâteau d’anniversaire offert aux porteurs de la carte de fidélité. Des efforts reconnus et appréciés des clients, puisque l’enseigne obtient la meilleure note du secteur GSA sur l’item “Récompense ma fidélité” (6,9/10 vs 5,7/10 moyenne secteur) et surperforme sur celui “Propose des offres et services qui correspondent bien aux attentes” (7,4/10 vs 7/10 moyenne secteur). « La proximité se traduit aussi par un fort ancrage local : chaque “propriétaire-exploitant” passe du temps à tisser un lien fort avec les producteurs locaux (20% de l’approvisionnement). Cela se traduit également par la mise en avant de recettes régionales sur internet ou de produits locaux dans les rayons », complète Géraldine Planche.

À noter enfin, que l’enseigne se distingue par une facilité de contact (note de 7,7/10 vs 6,7/10 moyenne secteur) et sur le délai de réponse (note de 7,8/10 vs 6,6/10 moyenne secteur). « Notre histoire, notre organisation coopérative qui fait que chaque magasin est exploité par un entrepreneur indépendant, la nature aussi de nos implantations, avec plus de la moitié de nos magasins situés dans des communes de moins de 5 000 habitants : tout ceci concourt à ce que nous soyons “proches”. Proches de nos clients, mais aussi de nos collaborateurs et de toutes les parties prenantes dans l’environnement du magasin. Aujourd’hui, où tout ce qui est éloigné inquiète, la proximité réelle et incarnée au travers de personnes réelles rassure et fidélise », confirme Karine Vierucci-Chometon, Directrice Marketing-Communication chez Système U.

 

Découvrez l’intégralité du Baromètre de la Reconnaissance Client 2021, ici.