E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Les publicités pour les énergies fossiles sont désormais interdites

Publié par Floriane Salgues le - mis à jour à
Les publicités pour les énergies fossiles sont désormais interdites

Charbon, pétrole, carburant... À compter du lundi 22 août 2022, les publicités pour les énergies fossiles sont interdites en France. Il s'agit d'une des mesures phares de la loi Climat et Résilience.

Je m'abonne
  • Imprimer

Plus de publicité pour les carburants ! Un an, jour pour jour, après la promulgation de la loi Climat et Résilience (22 août 2021), la mesure d'interdiction de diffuser de la publicité pour les énergies fossiles est entrée en vigueur le 22 août. Les énergies fossiles concernées sont l'hydrogène carboné, le gaz l'énergie issue de la combustion du charbon minier et les produits énergétiques pétroliers.

Les carburants issus du pétrole font donc partie de la liste - à l'exception des carburants dont le contenu en énergie renouvelable est égal ou supérieur à 50 %. Exception notoire, mais temporaire : le gaz naturel pour lequel les publicitaires peuvent concevoir des campagnes jusqu'au 30 juin 2023. La raison de cette dérogation ? L'ouverture du marché du gaz à la concurrence qui doit, selon le décret de la loi Climat, "s'accompagner de la capacité pour tous les acteurs du marché de se faire connaître".

Conséquence de l'entrée en vigueur de cette mesure : la fin, pour les enseignes de grande distribution, de la publicité autour du "carburant à prix coûtant". Le groupe E. Leclerc, connu pour ce type d'opération, a annoncé par la voix de Michel-Edouard Leclerc, une campagne annonçant le rabais sur le carburant le 25 juillet dernier. "Ce sera peut-être la dernière opération qu'on aura le droit de faire", expliquait alors le président du comité stratégique des centres Leclerc sur France Info.

Le décret précise que le mécénat, le parrainage, la communication institutionnelle, la publicité financière sur les produits énergétiques fossiles restent autorisées.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande