E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

Qu'est-ce qu'une veille technologique ?

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce qu'une veille technologique ?

La veille technologique permet à une entreprise d'identifier les innovations qui s'opèrent dans le secteur dans lequel elle évolue. Cette démarche est cruciale pour anticiper les actions de la concurrence et les devancer. Pour être au fait de ces évolutions technologiques, l'entreprise utilise plusieurs sources : articles scientifiques, bases de brevets, revues spécialisées, etc.

Je m'abonne
  • Imprimer

La veille est un sujet récurrent au sein de l'entreprise, qu'elle soit concurrentielle, technologique ou réglementaire. Elle relève d'une démarche fortement stratégique. De nombreuses entreprises fournissent des efforts considérables dans la mise en place du processus de veille technologique. Cette décision s'avère payante pour innover et devancer la concurrence.

Définition d'une veille technologique

La fonction principale d'un manager consiste à collecter les informations sur 75 % de son temps. Le temps restant est consacré à l'analyse et à l'exploitation de ces données. Certains dirigeants pensent, à tort, que la veille technologique est uniquement réservée à l'équipe R&D. Pourtant, cette démarche concerne d'autres fonctions également : produit, marketing, support client, etc.

Les entreprises sont confrontées à une quantité importante de données. Le temps d'assimiler une nouvelle information, des dizaines de brevets et d'articles scientifiques sont publiés. D'un autre côté, de nouvelles startups voient le jour. Dans ce contexte, les méthodes de veille classique sont remplacées par les réseaux sociaux et les moteurs de recherche.

Avec autant d'informations, leur accumulation n'est plus suffisante. Il faut aussi procéder à leurs analyses, recoupage et partage. Certains dirigeants et managers se sentent démunis face à cette masse de données à traiter, d'où la nécessité d'une veille technologique.

La veille technologique se définit comme tous les moyens déployés par une entreprise pour collecter et analyser des informations techniques afin de soutenir sa croissance. Cette démarche doit la tenir en alerte face aux changements, qu'ils soient scientifiques ou techniques.

Qui sont les responsables de la veille dans une entreprise ?

Les premiers initiateurs du changement sont les dirigeants. Ce comité exécutif définit la feuille de route de l'entreprise. Une fois les orientations et les priorités connues, les animateurs et responsables dans chaque secteur peuvent assurer la veille.

Ces dirigeants devront fixer un niveau d'exigence élevé. Chaque décision, qu'elle concerne le lancement d'un nouveau produit, d'un dépôt de brevet ou d'un partenariat, doit faire l'objet d'un état de l'art.

Dans une veille technologique, les dirigeants prennent de nombreuses décisions pour anticiper les grands changements dans son secteur. Seulement, après une analyse poussée de l'environnement, certaines sont annulées tandis que d'autres changent de direction.

Pour cause, des évènements en cours de route peuvent remettre en cause une décision prise. La stratégie adoptée n'est plus pertinente. Voilà pourquoi cette étude de l'impact de l'environnement est indispensable. Lorsque les impacts sont identifiés plus tôt, cela permet à l'entreprise de limiter les risques.

Prenons l'exemple d'une industrie agroalimentaire ayant investi dans la robotique pour automatiser sa production. Au moment de déposer le brevet, elle apprend que la concurrence l'avait déjà déposée depuis des mois. Si cette information était connue à l'avance, cela aurait épargné le gaspillage de temps et d'argent. Des ressources que l'entreprise aurait pu dépenser sur un autre créneau.

Les 4 étapes de la mise en place d'une veille technologique

Le déploiement d'une démarche de veille technologique s'étale sur trois étapes :

  • collecte des informations : identification des sources, prise de conscience, etc.
  • stockage des données ;
  • synthèse et analyse des informations récoltées.

Une veille est dite « passif » lorsque les données trouvées n'impactent pas l'entreprise dans l'immédiat. Par contre, elle devient « critique » lorsque son impact représente un avantage ou un inconvénient sur le plan économique.

L'orientation de la veille dépend des objectifs fixés par les dirigeants de l'entreprise. Cette dernière peut concentrer ses efforts sur l'un des points suivant :

1- La concurrence

Dans ce cas, la veille technologique surveille les avancées de la concurrence en matière d'innovation. L'analyse porte sur tout ce qui confère un avantage compétitif comme le savoir-faire, les produits développés, les bases de brevets, etc.

2- Les marchés

Cette démarche consiste à recueillir les informations sur les tendances et les évolutions sur les marchés cibles. Cela permet aussi d'être au fait des changements qui s'opèrent dans le secteur technologique.

3- La normalisation

Cette veille réglementaire tient l'entreprise au courant des normes en cours de création ou de changement. Les principaux acteurs d'un secteur donné peuvent constituer une commission de normalisation. Cette intégration permet à l'entreprise de participer à l'élaboration des normes.

4- La recherche

Elle consiste à identifier toutes les technologies en cours de développement. Pour les connaître, les veilleurs s'appuient sur des études scientifiques comme les travaux de recherche, thèses, articles universitaires, etc.

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande