Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Marque employeur : Quels sont les points auxquels les employeurs français doivent être attentifs en 2022 ?

Publié par le - mis à jour à
Marque employeur : Quels sont les points auxquels les employeurs français doivent être attentifs en 2022 ?

Découvrez le top 5 des critères d'attractivité d'une marque employeur, selon une étude de Randstad Employer Brand Research.

Je m'abonne
  • Imprimer

À l'heure où les tensions sont vives sur le pouvoir d'achat et le marché de l'emploi, l'évolution de carrière des collaborateurs est un sujet de plus en plus important. Au deuxième semestre en 2021, 13 % des sondés déclarent avoir changé d'employeur. Cette année, le score est en hausse ! 21 % des sondés envisagent de quitter leur employeur au second semestre. Les salariés les plus mobiles sont les moins de 34 ans (20 %) et les plus diplômés (15 %) qui, pour la plupart, n'ont pas peur de perdre leur emploi.

Quelle est la source de motivation pour rejoindre un nouvel employeur ?

Pendant la pandémie du Covid-19, le télétravail s'est installé dans le quotidien des salariés et le promouvoir est aussi un moyen de fidéliser et de séduire davantage de Français. En 2022, 33 % des sondés déclarent encore pratiquer le télétravail, notamment les salariés diplômés puisque pour 41 % des salariés français, travailler à distance n'est pas autorisé par l'employeur. À l'échelle européenne, 38 % des répondants pratiquent le télétravail, soit un différentiel de 5 points avec la France.


Le premier critère pour motiver les Français à rejoindre un employeur est le salaire et les avantages pour 64 % des sondés. “Certes, le salaire reste un critère d'attractivité primordial pour les salariés. Mais leur degré d'exigence vis-à-vis des employeurs et d'eux-mêmes est plus important depuis la crise sanitaire.” précise Frank Ribuot, président du groupe Randstad en France. S'ajoute ensuite l'atmosphère de travail agréable et l'équilibre vie personnelle-vie professionnelle qui est très important pour 57 % des sondés.

En quatrième position, les Français veulent avoir la possibilité de faire progresser leur carrière. Cette perspective est partagée par 59 % des répondants, particulièrement par des hommes (62 %) et des personnes hautement qualifiées (67 %). “Après une longue période de télétravail, ils sont, bien sûr, satisfaits de retrouver leur lieu d'activité habituel mais sont davantage sensibles à l'ambiance qui y règne, à la souplesse d'organisation du travail qui leur est offerte et à l'accompagnement de leur montée en compétences.” ajoute Frank Ribuot. De plus, 64 % des Français jugent que la possibilité de bénéficier d'une formation (upskilling) ou d'une reconversion (reskilling) est très importante.

Pour conclure, arrive en top 5 la sécurité de l'emploi pour 49 % des Français, or à l'échelle européenne, la sécurité de l'emploi est le troisième facteur de motivation pour rejoindre un employeur, citée par 60 % des personnes sondées.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande