Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

DossierInnovation : ces méthodes qui bouleversent les études

Publié par le

3 - Le sketching permet d'aller au-delà des mots

Le sketching est une technique idéale pour animer un groupe de manière interactive. Les dessins expriment mieux les insights que les mots.

  • Imprimer

Laure Boisier (Lb Qualitative Research)

Mais, comme le note Nicolas Jaries, " l'hypnose et la pratique narrative ne sont que des moyens qui permettent d'aller chercher des insights personnels quali en profondeur. Ces techniques, plus proches du coaching que de la psychothérapie, peuvent être aussi utilisées en animation de groupe ". L'animation des focus groupe, c'est justement un des sujets de prédilection de Laure Boisier, directrice études qualitatives de Lb Qualitative Research.

Démonstration on live lors de la conférence au Printemps des études : le sketcheur professionnel Matt Lawrence a dessiné sa perception des différentes interventions et de l'assistance. Résultat, les images enrichissent au fil des minutes les prises de paroles et permettent de rebondir. " Très utilisé dans les pays anglo-saxons, le sketching permet d'aller au-delà des mots, de stimuler des focus groupes de façon plus interactive qu'avec des photos ", insiste Laure Boisier. Les avantages du sketching sont nombreux : le dessin révèle des insights plus aboutis qu'avec des mots, c'est un langage international, il permet d'aborder des thèmes tabous dans certains pays, l'annonceur repart avec des documents additionnels... " Matt dessine des émotions ", résume Laure Boisier.

Aller plus loin dans la délivrance d'informations personnelles, dévoiler une autre facette de soi, rebondir sur des émotions... Incontestablement, ces approches nouvelles sont complémentaires des méthodes d'études classiques. Dernière approche relevée au Printemps des études : celle de la société anglaise BrainJuicer (qui a ouvert un bureau en France). Ce pionnier de l'utilisation des "behavior economics" dans les études fait intervenir des jeux et des clowns.

Catherine Heurtebise

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet