Recherche
Se connecter

Ont-ils versé dans la "digital détox" cet été ?

Publié par le

Débrancher pendant les vacances... Un peu, beaucoup, complètement ? Nous avons posé la question à quelques acteurs de la planète marketing. Découvrez leurs réponses.

Je m'abonne
  • Imprimer
Rémy Oudghiri "La déconnexion est un état d'esprit"

Pour Rémy Oudghiri, directeur général adjoint de Sociovision, cet été fut :

" Cet été, en Allemagne, je suis tombé sur une interview dans la presse locale où un spécialiste de la randonnée de montagne affirmait : " vivre offline est devenu le nouveau luxe " . C'est un fait : les possibilités de se déconnecter sont aujourd'hui de plus en plus rares, même en vacances... Mais la vérité, c'est qu'il ne suffit pas de " débrancher " sa tablette ou de couper son téléphone pour se déconnecter. La déconnexion est un état d'esprit. Il faut parvenir à mettre le monde à distance. Pourquoi un tel geste ? Pour " se récupérer ". Car se déconnecter est avant tout un moyen de se reconnecter à soi-même, à ses proches, aux autres, au monde. C'est la raison pour laquelle, la " détox digitale " ne suffit pas, elle doit s'accompagner d'un complément : méditation, lecture, promenade, errance..."

Rémy Oudghiri est chroniqueur régulier pour Marketing. Il signe la rubrique Paradoxe Marketing. En 2013, il avait signé un essai "Déconnectez vous ! Comment rester soi-même à l'ère de la connexion généralisée " aux édition Arléa. Une invitation à la e-mesure plus qu'une charge anti net (Lire un extrait)

Lire (ou relire) ses chroniques :


La rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet