Recherche
Magazine Marketing
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Comment anticiper la fin du ticket de caisse ?

Publié par le - mis à jour à
Comment anticiper la fin du ticket de caisse ?
© Unclesam - stock.adobe.com

Le 1er janvier 2023, la réglementation impose la fin du ticket de caisse imprimé. Une petite révolution qu'il vaut mieux anticiper. Des solutions technologiques se mettent en place.

Je m'abonne
  • Imprimer

La fin du ticket de caisse suscite autant de polémique que la fin des sacs plastiques, et finalement le pas a été fait. Pour anticiper cette nouvelle réglementation, des startups proposent déjà des solutions. C'est le cas de My Data is Rich (MDiR).

MDiR est une start-up française implantée à la Rochelle (Charente Maritime). Elle permet aux particuliers de tirer un juste intéressement de leurs données personnelles et aux entreprises d'exploiter de manière vertueuse des données de qualité, brutes, individuelles et librement enrichies par les particuliers eux-mêmes.

Ce tiers de confiance indépendant se chargera, dès cette année, de collecter et de conserver, dans des data centers hébergés en France, les tickets de caisse des consommateurs. Son nouveau service va plus loin que la mise à disposition d'un espace de stockage personnel en ligne. Il permet au consommateur de visualiser, vérifier, classer, trier, annoter ses tickets de caisse numériques ; comme il le ferait aujourd'hui avec ses tickets papiers.

Les tickets de caisse sont envoyés à une adresse email spécialement créée à cet effet, offrant une meilleure protection de la vie privée comparé à l'utilisation d'une boîte de messagerie personnelle. Ce nouveau service donne également la possibilité aux consommateurs de bénéficier directement de l'exploitation des données de leurs tickets :

Une fois les données personnelles masquées et pseudonymisées, les données extraites des tickets de caisse sont mises à disposition des entreprises. Les entreprises pourront, sur la base des données proposées, faire tout type d'offre aux contributeurs de MDiR et par l'intermédiaire de MDiR uniquement.

MDiR sera ainsi en mesure de fournir aux entreprises, dont les acteurs de la grande distribution et aux marques, des jeux de données agrégées (tout commerçant et toute enseigne confondus) et augmentés de données socio-économiques.

Chaque consommateur se verra rétrocéder systématiquement 50% des gains d'exploitation de ses données volontairement valorisées. La commercialisation du service est prévue en fin d'année.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande