Recherche
Se connecter

EDF dévoile les premiers résultats de son usage de la DMP Weborama

Publié par / Avec la Marketplace le

Le 31 mai 2018, Weborama accueillait EDF pour un retour d’expérience sur la mise en place réussie de leur Data Management Platform (DMP). Voici ce qu’il ne fallait pas rater de ce WeboBreakfast d’exception.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Le projet DMP (Data Management Platform) d’EDF est né en 2016, d’une réflexion sur la performance de la gestion de la data. Avec 25 millions de clients particuliers, deux milliards d’interactions par an et l’arrivée des compteurs connectés Linky, l’exploitation de la data pour améliorer la performance s’est présentée comme une opportunité à saisir. « EDF dispose d’une très grande quantité de données », explique Yoann Grondin, Chef de projet Data chez EDF.

 

Le projet DMP fut l’occasion de consolider une vision globale et de créer de la transversalité autour de la valorisation de la data. « La réconciliation des données online et offline d’EDF au sein de la DMP Weborama sert plusieurs objectifs », analyse Raphaël de Boishéraud, Digital acquisition manager chez EDF, « cela nous permet de mieux connaitre nos clients, de réaliser des segmentations plus fines, de rationaliser nos investissements publicitaires et daméliorer lexpérience client en évitant notamment la surexposition. Nous sommes dans une relation encore plus respectueuse de la vie numérique de nos clients. »

 

La dimension humaine, premier facteur-clé de succès d’une DMP

Pour EDF, la DMP Weborama pose les fondations d’une gestion plus humaine de la data. Le projet a en effet créé de la synergie entre les équipes et fait évoluer la culture digitale de l’entreprise. « La technologie doit être solide pour exploiter toutes les facettes de la data, et les données doivent être d’une qualité irréprochable », assure Frédéric Olivennes, Directeur général France de Weborama, « mais il faut surtout de bonnes équipes de part et d’autre, car les succès sont avant tout humains ».

 

Le facteur humain fait intégralement partie des facteurs de succès du projet DMP « Nous voulions nous doter d’une DMP généraliste capable de collecter et dactiver aussi bien sur les leviers médias que CRM/marketing », ajoute Yoann Grondin. « Évidemment, le dispositif devait répondre à nos exigences de sécurité et traiter en cross-device l’ensemble de l’expérience client, et une des forces de Weborama est d’apporter en plus la proximité et la disponibilité de ses équipes. »

 

La phase de cadrage est une étape à ne pas sous-estimer

La mise en place de la DMP d’EDF s’est déroulée dans le parfait respect du calendrier prévisionnel. Parmi les raisons de ce succès, Yoann Grondin retient deux principaux facteurs : le cadrage du projet et le soutien des sponsors en interne. « Le travail effectué en amont sur le recensement des besoins métier, la sélection des données first et third party à intégrer dans la DMP et le design de l’architecture cible est une étape extrêmement importante, car elle apporte un gain de temps considérable lors du déploiement ».

 

Le respect de la vie privée est fondamental

La réflexion de Weborama sur la protection de la data et l’usage éthique des données personnelles sont bien antérieurs à l’arrivée du RGPD. « Nous avons toujours privilégié une démarche Privacy by design », affirme Frédéric Grelier, Chief Data Officer chez Weborama, « nous nous assurons que la manière de penser chaque projet répond au cadre légal choisi par le client ».  

 

Les prochaines étapes du projet DMP

La réussite du déploiement de la DMP Weborama sur le marché des particuliers d’EDF donne des ailes au projet. EDF prévoit désormais de nouer des partenariats pertinents pour poursuivre l’enrichissement des bases en données second party.

La rédaction vous recommande

Autres articles proposés