Apprendre à maitriser les sitelinks de Google

Publié par David Licoppe le | Mis à jour le

Qu'est-ce que les sitelinks ? À quoi peuvent-ils servir ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur les liens supplémentaires affichés dans les pages de résultats de recherche de Google.

  • Imprimer

Qu'est-ce que les sitelinks ? À quoi peuvent-ils servir ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur les liens supplémentaires affichés dans les pages de résultats de recherche.

Présentés sous forme de liste dans les SERP, les sitelinks affichent la page principale d'un site et ses liens internes au sein d'un même résultat. La page principale est affichée sous une forme classique tandis que les liens internes sont présentés en deux colonnes juste en dessous. Les sitelinks n'apparaissent que pour les requêtes de marques ou requêtes de navigation. Ils ne concernent également que le premier résultat, car aucun lien supplémentaire ne s'affiche pour les autres.

Pourquoi les sitelinks sont importants ?

Selon Google, les sitelinks simplifient la navigation web en faisant gagner du temps à , car le dirigeant directement vers l'information recherchée. Ils présentent les résultats de recherche les plus pertinents en un minimum de temps, et évitent aux visiteurs plusieurs clics avant de trouver ce qu'ils cherchent. Toujours selon Google, les sitelinks n'apparaissent dans les résultats de recherche que lorsqu'ils s'avèrent utiles pour l'utilisateur. Dans le cas où la structure d'un site ne permet pas aux algorithmes de trouver de bons sitelinks, ou lorsque ceux-ci ne sont pas jugés suffisamment pertinents, ils n'apparaissent tout simplement pas.

Mis à part le gain de temps et la pertinence des résultats de recherche, les sitelinks présentent d'autres avantages non négligeables. Ils renforcent la réputation d'une marque ainsi que la confiance des internautes, couvrent une plus grande partie des résultats de recherche, améliorent le taux de clics, réduisent le parcours menant au bout du tunnel de conversion et donnent plus de poids aux pages internes. Si l'internaute – tout comme le site concerné – est ainsi le principal bénéficiaire des liens supplémentaires, il faut savoir qu'il n'existe aucun codage ou manipulation permettant de faire apparaître une liste de sitelinks pour son site dans les pages de résultats de recherche.

Pourquoi ? Parce que les sitelinks sont automatiques et que Google ne fournit aucun procédé permettant d'en créer. Il est donc impossible de préciser quels liens doivent apparaître dans les pages de résultats. Toutefois, il est possible de rétrograder les liens que l'on ne souhaite pas voir pris en compte par le moteur. Il faut également savoir que l'apparition des sitelinks est fonction des processus de création et développement d'un site, mais surtout que Google ne renseigne aucune information quant à leur mise place. Il faut se contenter de créer une bonne structure pour son site et laisser le moteur de recherche faire le reste.

Quelques pistes pour générer des sitelinks

Bien qu'il soit impossible de générer des sitelinks via un plug-in ou un quelconque outil, certaines solutions peuvent être envisagées pour les faire apparaître dans les pages de résultats de recherche. La première solution consiste à utiliser un nom de marque ou de site unique, car c'est généralement le nom du site web qui le distinguera des autres résultats de recherche navigationnelle. Il peut même faire gagner quelques places supplémentaires grâce aux sitemaps, mais uniquement dans des cas spécifiques. Apple en est le meilleur exemple : en se basant sur les intentions de recherche et comportements des internautes, Google sait que les requêtes contenant le terme Apple renvoient à la société américaine.

D'un autre côté, si le site s'appelle "Vente de matériels informatiques" ou "Marchand de glace", le gain de position ne sera visible que s'il s'agit d'une recherche localisée. Autre solution pour augmenter ses chances de voir apparaître des sitelinks dans les résultats de recherche : optimiser la hiérarchie et la structure de son site. Les sites web ayant une structure hiérarchisée et parfaitement définie peuvent être facilement crawlés, proposent une navigation web plus simple et permettent de faire apparaître des sitelinks. Si l'on souhaite une navigation web simplifiée, il est ainsi important de s'assurer que le site possède une structure claire et logique.

La barre de navigation est dans ce cas le meilleur outil pour voir la structure d'un site. Google fournit d'ailleurs des explications détaillées sur le sujet : tous les sites ont une racine ou un élément principal. Il s'agit le plus souvent de la page la plus visitée et du point de départ pour la navigation web. Grâce à la barre de navigation, les internautes auront accès aux autres pages de votre site. Celle-ci les redirige en effet vers les contenus les plus importants et suit une structure logique. Une navigation intuitive et organisée comprend ainsi les étapes suivantes : Accueil>Actualités>Contact. Il est recommandé de positionner la barre de navigation dans la partie supérieure de chaque page pour un accès plus simple.

Se positionner en tête des résultats de recherche

Les solutions développées précédemment augmentent les chances de voir des sitelinks apparaître en dessous de son site dans les résultats de recherche. Elles ne sont toutefois pas exhaustives, puisque pouvant être associées à d'autres procédés comme l'insertion de titres de page détaillés ou la recherche d'un trafic web plus intense. L'insertion de titres de page détaillés est par exemple importante dans la mesure où le référencement d'un contenu va en grande partie dépendre de cette particularité. L'essentiel est que le titre soit suffisamment descriptif de la page où il se trouve.

Quant à la recherche d'un meilleur trafic web, on peut se référer à une vidéo de Matt Cutts pour l'expliquer. L'ancien responsable antispam de Google faisait remarquer le nombre important de personnes souhaitant mieux connaître les sites web qu'ils visitaient. Plus un site reçoit de visiteurs, plus il est certain que les internautes s'intéressent à son contenu. Google utiliserait ainsi la quantité de trafic pour faire apparaître ou pas les sitelinks. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que le moteur n'affiche généralement les liens supplémentaires que pour le site arrivé en tête des résultats de recherche.

L'idéal est donc d'arriver premier dans les SERP. Cependant, il est clair que se positionner en tête des pages de résultats n'est pas facile, notamment sur les requêtes très concurrentielles comme SEO ou Content marketing. Il est même possible que ce soit tout aussi difficile sur les requêtes de longue traîne comme "Comment lancer une campagne de content marketing". Il est donc conseillé de se positionner sur les termes propres à son activité : il peut s'agir du nom de sa société, de l'URL de son site ou de sa marque. Si l'on possède en outre un nom de société ou de marque unique, les chances d'arriver en tête des résultats de recherche sont encore plus importantes.

Est-il possible de désactiver le sitelinks searchbox ?

Si l'on ne souhaite pas voir son trafic redirigé vers la concurrence ou si l'on souhaite se contenter des liens supplémentaires, il est possible de désactiver le sitelinks searchbox. Google permet en effet l'ajout d'une balise méta nositelinkssearchbox depuis quelques semaines. Celle-ci indique au moteur que l'on ne souhaite pas voir un formulaire de recherche apparaître au-dessus des liens supplémentaires pour son site. Une fois implémentée à la page d'accueil – il n'est pas nécessaire de l'insérer sur les autres pages -, la balise est prise en compte et désactive l'affichage du sitelinks searchbox.

Cependant, la modification n'est pas immédiate et il faut souvent attendre que Google crawle une nouvelle fois la page pour que le sitelinks searchbox disparaisse définitivement. L'opération ne prend généralement pas plus de quelques jours en fonction de la fréquence de crawl du site. Il faut dans tous les cas garder en tête que la balise doit être insérée à chaque refonte, car si elle disparaît, Google tentera d'afficher un formulaire de recherche. Sachant qu'il n'y aura à ce moment plus aucune balise SearchAction sur la page d'accueil, l'internaute sera redirigé vers une nouvelle page de résultats, essentiellement composée des sites concurrents.

Il semble dommage que Google n'ait pas pensé à permettre le contrôle du sitelinks searchbox directement dans les outils à destination des webmasters. Non seulement ça éviterait de tels problèmes, mais ça aiderait également les sites ne pouvant ajouter une balise méta spécifique à leur site. Il semble également dommage que Google impose directement cette fonctionnalité aux éditeurs de sites web pour mettre ensuite ses annonces en avant, dès lors qu'on ne suit pas ses recommandations. Tant qu'il reste le premier moteur de recherche utilisé sur le web, il sera difficile d'inverser la tendance et trouver des réponses à ces questions.

Retrouvez tous les points suivants dans le guide complet Seolius :

  • Pourquoi les sitelinks sont importants ?
  • Quelques pistes pour générer des sitelinks
  • Autres solutions pour générer des sitelinks
  • Se positionner en tête des résultats de recherche
  • Les sitelinks apparaissent également dans les forums de Google
  • Le sitelinks searchbox ou le champ de recherche amélioré
  • Bien configurer le marquage SearchAction
  • Quels sont les résultats en cas de mauvaise configuration ?
  • Est-il possible de désactiver le sitelinks searchbox ?
David Licoppe

David Licoppe

Fondateur Seolius.com

Fondateur de Seolius.com, j'importe la stratégie du marketing digital de Montréal en vue de la partager en Europe....

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet