Recherche
Magazine Marketing
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Le Web 2.0 Au Service Du Secteur Immobilier

Publié par Lisa Tremblay le | Mis à jour le

L'avènement des nouvelles technologies est venu modifier la façon dont on accède à l'information. Le domaine de l'immobilier s'est ainsi transformé et modelé au fil des années pour devenir un secteur innovant qui intègre à merveille tous les nouveaux outils collaboratifs , en facilitant considérablement la recherche et l'achat de propriétés.

  • Imprimer

Le marché immobilier est en constante évolution : vulnérable à tous les petits changements économiques, politiques et sociaux qui peuvent survenir.  Il est extrêmement difficile de prévoir comment se comportera le secteur, même pour les experts les plus notables de ce monde. Dans les dernières années, nous avons assisté à une réelle transformation, propulsée par l’émergence des nouvelles technologies.  Un nombre considérable de plateformes web et d’applications pour mobiles ont vu le jour et aident désormais les acheteurs et vendeurs dans le processus de recherche et d’achat de propriétés.  Non seulement les consommateurs en profitent, mais les professionnels du secteur bénéficient également de l’usage du web : pratiquement chaque courtier immobilier qui se respecte possède sa propre page web indépendante de l’agence à laquelle il est affilié. C’est un outil marketing infaillible, un moyen d’obtenir des informations et de recruter des acheteurs!

Changer la façon dont on a accès à l’information

La principale différence apportée par  les nouvelles technologies, mais plus précisément l’infonuagique et le mobile,  réside dans le fait que nous avons accès à l’information à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit. Les courtiers immobiliers étant constamment sur la route, ils peuvent vendre plus rapidement et plus simplement. Les consommateurs ont maintenant eux-aussi accès à toute l’information et peuvent faire leurs recherches par eux-mêmes. Les maisons de courtage n’ont maintenant plus le choix de développer des versions mobiles de leur site, c’est devenu la norme.

Le développement des outils collaboratifs vient également changer la donne dans le secteur ; on accède à des plateformes de partage d’information qui conduit à des transactions plus rapidement, plus simplement et de façon plus transparente.

Une solution pour chaque besoin

Peu importe le pays ou vous vous trouvez,  il y a un intérêt grandissant pour toutes les applications et plateformes 2.0 liées à l’immobilier. Les consommateurs ont ainsi l’embarras du choix quand il s’agit d’effectuer des recherches de maisons.

 Des applications telles que Realtor, Zillow et Trulia  proposent des bases de données immenses de propriétés à vendre aux États-Unis. Ces applications ultra complètes permettent de segmenter selon vos critères. Vous pouvez également y trouver plusieurs conseils, des outils de calculs, un répertoire d’agents immobiliers et une tonne d’autres fonctionnalités.

Au Canada, ce sont  les plateformes qui répertorient des maisons à vendre qui gagnent en popularité. En effet, plusieurs projets permettent aux acheteurs d’entrer en communication directement avec les vendeurs, en présélectionnant tous les critères de leur choix dans leur recherche de propriété. Si la chose était pratiquement impossible il y a de cela quelques années, il est maintenant assez simple de devenir propriétaire sans avoir à passer par l’intermédiaire d’un courtier immobilier. Le principe reste plutôt simple : les propriétaires y postent leurs annonces, et les clients potentiels viendront  y chercher l’information désirée et ne contacteront que ceux qui les intéresse!

Un changement potentiellement néfaste

Si la chose est synonyme de bonne nouvelle pour les consommateurs, qui font face à plus de transparence et plus d’outils pour faire leurs propres choix, les professionnels du milieu n’entrevoient pas la chose d’un aussi bon augure.  Un des problèmes cités le plus souvent vient du fait que ceux-ci sont en train de perdre le contact avec les clients. L’usage à la technologie rend pratiquement inutile le besoin des rencontres face-à-face. Les courtiers disposent d’une moins grande marge de manœuvre pour convaincre les clients et leurs proposer certains choix ; leur rôle est du coup amoindri.

Cependant, les professionnels disposent maintenant d’outils supplémentaires à leur avantage : réseaux sociaux pour partager leurs réseaux de contacts, outils de calculs, bases de données…   On ne peut pas nier l’impact des technologies sur le secteur immobilier celles-ci ne risquent que de devenir encore plus omniprésentes. Le métier de courtier immobilier est-il appelé à disparaître?

no pic

Lisa Tremblay

Rédactrice Web

Rédactrice web freelance, je m'intéresse fortement aux domaine du marketing, des nouvelles technologies et tout ce qui touche à l'actualité. ...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet