Infographie Quelles sont les conséquences du Covid-19 sur les pratiques marketing?

Publié par Floriane Salgues le

Le CMIT, Nomination et Tech In dévoilent leur baromètre des usages marketing 2021 et mettent en lumière, notamment, le bouleversement des pratiques des professionnels du marketing B2B à l'ère du Covid-19.

  • Imprimer

S'adapter. C'est la posture "adoptée" par les professionnels du marketing B2B face à la crise économique induite par la Covid-19. 68% des marketeurs ont ainsi été contraints de réorienter leurs budgets, selon le CMIT (le club des marketeurs in tech), Nomination et Tech In France, à l'origine du baromètre des usages marketing 2021. Plus de la moitié (54%) ont aussi dû réduire leurs budgets et 32% réorienter leurs équipes... vers plus de digital. "Il y a 1 an (...), les leviers "off line" restaient majeurs dans la stratégie marketing des entreprises B2B. Qui aurait parié sur une telle accélération de la bascule vers du 100% digital ?", réagit Benoit Marcellin, DGA de Nomination, dans un communiqué.

Pour Jean-Denis Garo, président du CMIT et directeur marketing Europe du sud de Mitel, "le sondage de cette année nous révèle (ou pas) l'explosion des événements virtuels, de type conférence ou webinar, pour la génération de leads. Le marketeur a fait preuve d'adaptation en 2020 et de flexibilité aussi afin de répondre aux besoins croissants d'alimentation du tunnel de vente des équipes commerciales". Ainsi, le baromètre révèle que les sources les plus efficaces en termes de générations de leads sont le formulaire sur le site (68%), les participations à des événements (50%) ou à des webinaires (41%).

Autres données mises en lumière dans cette infographie : pour développer leur notoriété et leur visibilité, les marketeurs du B2B misent avant tout sur des "alliances et partenariats" (67 %), les réseaux sociaux (66%) et les relations presse (46%). Mais, ces derniers cherchent aussi à travailler le SEO-SEA; une compétence difficile à obtenir pour 21% des personnes interrogées.

Enfin, l'engagement client reste le défi majeur des marques. Pour 81 % des répondants, l'indicateur de mesure principal de l'engagement client est le taux d'ouverture et de clic des newsletters. "Sans surprise, le content reste plébiscité pour susciter l'engagement client. 2021 sera probablement une année de consolidation et rationalisation de leviers nouveaux expérimentés en 2020", analyse Jean-Denis Garo. "Nous avons dû réinventer nos stratégies marketing, nos manières de communiquer avec nos clients, nos prospects, et aussi nos manières de manager. Il y a eu beaucoup de créativité et de résilience, et aussi de solidarité. La communauté marketing s'est resserrée, avec de nombreux moments d'échange, pour s'épauler, partager les bonnes pratiques, progresser ensemble dans un environnement instable - c'est très positif !", conclut Ségolène Finet, de Tech In France.

Journaliste pour Emarketing.fr et le magazine Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je me tais, je tweete : @FloSalgues [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet