Recherche
Se connecter

Infographie 87% des Dircoms veulent mieux utiliser la data mais ne se sentent pas assez accompagnés

Publié par Clément Fages le

Comment la transformation digitale fait évoluer les métiers de la communication ? Quelles sont les nouvelles priorités des directeurs de la communication ? C'est ce qu'a cherché à comprendre Cision, en interrogeant 380 d'entre eux.

  • Imprimer

Les dircoms, nostalgiques ? C'est ce que l'on pourrait penser à la vue des résultats du sondage mené par Cision entre le 15 juin et le 15 septembre auprès de 380 professionnels en charge de la communication de leur organisation : si la transformation digitale est entrée dans le quotidien de 86% des sondés, seulement 46% d'entre eux pensent que c'est une évolution nécessaire, et 40% la voient comme une évidence ! Une chose est certaine : en accélérant le rythme de travail, et en obligeant la communication des entreprises à réagir parfois en temps réel à l'actualité, le digital est une source de stress pour 65% des sondés.

Néanmoins, 63% d'entre eux pensent que le secteur communication est en avance sur les autres services de l'entreprise en matière de transformation digitale. Les dircoms sondés pensent même que plus de technologie est désormais nécessaire, peut-être pour leur faciliter la tâche : 66% pensent que l'IA va leur permettre de gagner en efficacité, et 72% qu'elle leur permettra de se consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée. Seulement 7% des sondés pensent que l'IA n'est pas nécessaire, et 9% qu'elle risque de faire disparaître des emplois occupés par des personnes.

87% des Dircoms pensent qu'ils peuvent faire mieux avec la data

Qui dit IA dit data : 87% à trouver que "la data n'est pas utilisée de manière suffisamment approfondie par le service communication", selon le communiqué de Cision. 66% veulent utiliser en priorité l'IA pour mesurer l'efficacité des actions. La personnalisation des messages et le ciblage des audiences complètent le podium.

Toutefois, près des 3/4 des sondés pensent que leur direction n'est pas assez équipée pour profiter pleinement de la transformation digitale. Les principales raisons évoquées sont :

- Le manque de formation et de compréhension des objectifs (66%)

- Le manque de budget (64%)

- Le manque d'accompagnement du CODIR (43%)

- On note que les salariés sont très peu identifiés comme un frein à la transformation digitale (18%)

Reste à souligner que le digital pèse déjà pour 60% des actions de communication entreprises par les sondés, contre 40% pour les canaux offline comme les RP, le sponsoring et l'événementiel. Ces canaux sont en effet moins en concurrence que l'affichage ou la publicité classique avec le digital.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Cross canal

Par Eloïse COHEN

Quel parcours idéal ? Comment s'assurer, tout d'abord, d'être repéré puis d'être choisi ? Le cabinet MacKinsez donne sa vision du parcours client [...]