Rse

Les marques luttent contre le gaspillage

Publié par le

Frigo intelligent, restauration à base de légumes déclassés... Aux quatre coins du monde, start-up, marques leaders, retailers et collectifs agissent pour limiter la nourriture jetée.

Je m'abonne
  • Imprimer
Aider les consommateurs à gérer leurs achats

L'importance du gaspillage n'est plus à démontrer. La FAO (organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime que, dans le monde, un tiers des aliments produits pour la consommation humaine est gaspillé, ce qui représente 1,3 milliard de tonnes par an, soit plus de 160 kg par habitant. Et d'après une étude de la Commission européenne, les foyers européens seraient responsables de 42% des déchets alimentaires, l'industrie agroalimentaire de 9%, les restaurants et services alimentaires de 14% et la distribution de 5%. Alors que le consommateur se montre de plus en plus responsable, l'aide au non-gaspillage peut se révéler porteuse pour les marques. L'analyse des causes du gaspillage ouvre des voies nouvelles. Des études récentes montrent que les consommateurs qui jettent leurs produits dont la date de péremption est passée ne sont pas distraits mais confrontés à un problème de gestion du frigo. À cela s'ajoutent les produits jetés par la distribution ou par le consommateur car ils ne correspondent pas aux codes du beau. Plusieurs marques à travers le monde ont mis au point des innovations pour aider les consommateurs à gérer leurs aliments ou les inciter à manger des fruits ou légumes qui sortent des standards. Le non-gaspillage devient un levier de différenciation pour les marques.

InCapsule by Ifop, entité conseil de l'Ifop, aide les entreprises à s'approprier les tendances et à en faire des leviers de business développement. Retrouvez-les sur www.incapsule.ifop.com.

Martine Ghnassia et Isabelle Grange, InCapsule By Ifop

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet