Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Les pubs favorisent (encore) les hommes

Publié par Lounis Khelaf le | Mis à jour le
Les pubs favorisent (encore) les hommes

En collaboration avec l'Institut Geena Davis sur le genre dans les médias, Google a réalisé une étude concernant la représentation du genre dans la publicité sur Youtube. Certes, les spots sont plus visionnés lorsqu'il y'a autant d'hommes que de femmes. Pourtant un déséquilibre est toujours présent.

Je m'abonne
  • Imprimer

2,7 millions. C'est le nombre de publicités Youtube analysées par Google (propriétaire de la plateforme) et l'Institut Geena Davis sur le genre dans les médias. Le but de cette étude? Mesurer la répartition Homme/Femmes dans la publicité. Les consommateurs sont exposés à une fourchette allant de 4 000 à 10 000 publicités chaque jour. Si ces dernières se révèlent être particulièrement influentes dans la définition des valeurs de la société, 72% de la population majeure (dans 28 pays) s'accordent à dire que la plupart des publicités ne reflètent pas assez le monde qui les entoure.

Les vidéos génèrent 30% lorsque les femmes ont un rôle fort

Après la représentation du genre dans les films entre 2014 et 2016, cette nouvelle étude de l'institut de sondage montre que les stéréotypes persistent malgré une augmentation dans la publicité des rôles féminins de premier plan. Parmi les millions de publicités analysées, les internautes ont visionné des publicités incluant des personnages masculins dans 56% des cas et des personnages féminins dans 44% des cas. Pourtant les vidéos, où les femmes ont un rôle fort ou équivalant à celui des hommes, génèrent 30% de vues que les autres. Des chiffres qui montrent une demande de contenu plus inclusif face à une sous-représentation de la femme dans certains secteurs.

Les femmes, absentes du secteur de l'automobile et de l'éducation

L'étude de la GDIGM révèle que des clichés sur la représentation Homme/Femme perdurent dans la publicité en fonction des secteurs. En effet, les femmes sont particulièrement absentes des publicités du secteur de l'automobile (28% du temps d'écran), ou de l'éducation (33%). En revanche, on constate une plus grande présence dans les vidéos de mode (58% du temps d'écran), de bien-être (52%) ou encore de grande consommation (55%). Face à ça, des initiatives ont vu le jour, notamment en France. Au-delà de la publicité, le mouvement #EllesFontYoutube vise a pour but de mettre la création féminine en avant, mais aussi d'encourager la diversité sur la plateforme, que ce soit en genres et en contenus.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande