Recherche
Se connecter

Un premier anniversaire réussi pour OUI.sncf

Publié par le - mis à jour à
Un premier anniversaire réussi pour OUI.sncf

Un an après le changement de nom, le site marchand de la SNCF OUI.sncf a réussi son changement d'identité : une prouesse à la fois technologique et commerciale avec une hausse de sa clientèle et de sa notoriété.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Le pari est réussi. Un an après le rebranding de la marque, de Voyages-Sncf.com à OUI.sncf, le numéro 1 du e-commerce français présente un bilan positif : une augmentation de 12,5% des transactions en France et en Europe par rapport à 2017, une audience qui atteint 16 millions de visiteurs uniques par mois et une notoriété en hausse de 14 points. "Un an après le lancement, les résultats sont là, souligne Alexandre Viros, directeur général de OUI.sncf. Nous passons d'un site transactionnel à un site relationnel. Notre objectif est de rendre le plus simple possible les voyages de nos millions de clients en proposant des combinaisons multimodales."

Alexandre Viros, directeur général de OUI.sncf

Alexandre Viros, directeur général de OUI.sncf

Le leader du e-commerce français proposera ainsi dans les prochains mois les offres de covoiturage de BlaBlaCar sur son site, à la suite du rachat de ce dernier des autocars OUIbus. "Il y a quatre ans, le covoiturage était notre ennemi numéro 1, aujourd'hui nous n'avons plus peur, souligne Rachel Picard, directrice générale de Voyages Sncf. Nous sommes à une étape cruciale de la transformation de l'entreprise. OUI.sncf est le fer de lance de notre stratégie digitale, il devient intégrateur de toutes les mobilités utiles."

Ainsi, 33 millions de trajets sont proposés sur OUI.sncf et 1,5 milliard de recherches de trajets sont traitées chaque année par OUI.sncf. Les clients achètent en moyenne six voyages par an (+13% en un an). "Nous co-construisons nos offres et services avec nos clients via notre plateforme OUItalk composée de 10 500 membres, précise le directeur général de OUI.sncf, Alexandre Viros. Nous analysons 350 000 verbatims écrits de nos clients." Le site marchand vient de signer un partenariat avec la start-up AlloMedia pour analyser ses contacts vocaux.

Le mobile premier canal de contact

L'application mobile est devenue le premier canal de contact avec 17 millions de téléchargements, et 75% de l'audience et 57% des commandes s'effectuent à présent sur mobile. La barre du milliard d'euros de volume d'affaires réalisé sur mobile a été franchie en 2017.

La stratégie d'innovation de OUI.sncf s'affirme également avec OUIbot, son assistant conversationnel lancé en 2017, et qui s'est enrichi récemment avec le paiement. Les voyageurs ont à présent la possibilité de payer directement leurs billets sur le bot. Plus de 5 000 personnes s'adressent chaque jour à cet assistant directement sur la page d'accueil de OUI.sncf. "Nous nous affirmons comme un leader de l'économie conversationnelle, pointe Alexandre Viros. Le conversationnel offre trois bénéfices clients : l'instantanéité, la pertinence et l'ubiquité."

OUI.sncf indique que 20 millions de clients lui ont fait confiance cette année.




Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet