Splio se renforce en Chine et intègre WeChat à sa solution

Publié par le | Mis à jour le
Splio se renforce en Chine et intègre WeChat à sa solution

Spécialiste de l'omnicanal, Splio nomme Jean-Baptiste Le Blan au poste de directeur général Chine. Ancien d'AccorHotel et immergé depuis sept ans dans l'écosystème chinois, il aura notamment pour première mission d'accompagner le déploiement de WeChat au sein de la solution de l'entreprise.

  • Imprimer

Splio officialise à l'occasion de China Connect la nomination de Jean-Baptiste Le Blan à la direction générale de son bureau chinois, basé à Shangaï. Arrivé en Chine en 2011, il occupait alors la direction marketing d'AccorHotel en Chine, avec à sa charge la marque, le digital, la fidélisation et l'expérience client. Mais c'est surtout son expertise en matière d'utilisation et d'adaptation des spécificités chinoises comme WeChat qui interpellent, alors que l'entreprise annonce justement l'intégration de WeChat aux fonctionnalités de sa plateforme dédiée à l'harmonisation de l'expérience client on et offline.

"Splio met la Chine au coeur de sa stratégie: avec le dg France, nous sommes ainsi les deux seuls "patrons" de pays à siéger au comité exécutif ! C'est là que se trouve l'innovation. Quand je suis arrivé en Chine, WeChat n'existait pas ! Aujourd'hui, c'est un canal incontournable, qui évolue tous les jours comme l'ensemble des services de Tencent. L'an passé ils ont développé WeChat Store, qui va bien au-delà du e-commerce, et les mini-programmes ou mini-apps, qui s'intègrent directement au sein du service sans téléchargement supplémentaire. Personne n'y croyais, jusqu'à ce qu'ils décident de prendre en charge le développement de ces mini-programmes pour le compte des marques... Six mois plus tard, près de 600 000 mini-programmes sont actifs ! Je les utilisent pour déverrouiller mon vélo en libre-service et pour payer mon sandwich à un marchand de rue ou un petit commerçant au fin fond de la Chine rural. Le pays est en train de vivre la fin du cash ! Et Tencent va bientôt reproduire ce schéma avec les mini-jeux. En Chine, on n'utilise pas Internet pour gagner du temps, mais pour le tuer", analyse Jean-Baptiste Le Blan, qui rappelle que le gaming représente 70% du CA du groupe chinois, là où WeChat ne pèse que... 10%.

Quant à savoir pourquoi l'entreprise a attendu 2018 pour intégrer le service de messagerie à son offre: "Beaucoup de professionnels se sont focalisés sur le Social CRM, moi y compris chez AccorHotel, quand le vrai sujet est celui de l'omnicanal, qui est désormais totalement mature chez WeChat et que nous intégrons au profit de nos clients, qui relèvent de trois typologies différentes : les marques occidentales que nous accompagnons dans leur développement physique en Chine, celle qui traitent avec la Chine depuis l'étranger et rencontrent des problèmes de compliance et enfin les marques chinoises qui s'exportent" répond le nouveau dg Chine de Splio, résumant ainsi les problématiques auxquelles fait face son entreprise, qui travaille avec des entreprises comme celles du groupe Beaumanoir, The Kooples, Huawei ou Air China.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Cross canal

Par Floriane Salgues

Emarketing.fr a pensé à tous ceux qui ne peuvent être présents à l'événement dédié au marketing, Marketing Day : un livestream des conférences [...]