Recherche
Se connecter

Le Green Friday face au Black Friday

Publié par Lounis Khelaf le - mis à jour à
Le Green Friday face au Black Friday
© iko - stock.adobe.com

Le Green Friday revient le 29 novembre dans toute la France pour une troisième fois. Plus écolo que son homologue Black Friday, cette alternative permet de rendre compte du problème environnemental que pose le Black Friday... sans pour autant modifier les décisions d'achat des Français.

Je m'abonne
  • Imprimer

Crée en 2017 par un ensemble d'associations (Envie, Altermundi, Refer, Ethiquable, DreamAct et Emmaüs), le Green Friday a pour objectif de remettre en question le Black Friday. Une tradition commerciale venant des États-Unis où des grandes promotions sur tous types de produits sont proposées le dernier vendredi du mois de novembre. L'alternative Green Friday veut contrer la consommation compulsive et les achats non nécessaires dictés par la logique promotionnelle en les responsabilisant ainsi qu'en faisant appel à leur liberté d'acteurs-consommateurs Le principe? Les sociétés participantes ne bradent pas leurs produits mais s'engagent à reverser 10% de leur chiffre d'affaires du jour au profit de HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée).

Le Black Friday, cadeau empoisonné ?

Dans une époque où la question environnementale est au premier plan, les chiffres d'une étude Yougov (sur une base de 1 000 interrogés) portée sur le comportement des Français face au Black Friday, révèlent que les consommateurs prennent conscience des retombées écologiques de cet événement. En effet, 79% s'accordent à dire que le Black Friday incite à la surconsommation. Un résultat en somme tout à fait logique. Ensuite, 56% affirment que le Black Friday est une source de gaspillage, puis 51% soulignent qu'il a un impact négatif sur l'environnement. Jusqu'ici, les résultats se corrèlent et illustrent une prise de conscience des Français. Cependant, à la question "le Black Friday doit-il disparaître", ils ne sont plus que 38% à être favorables. Assez paradoxal...

Le Green Friday, une véritable solution ?

Selon l'étude de Yougov, cet événement reste encore méconnu aux yeux des Français: seul 1 sur 10 connait ce mouvement mais 72% des interrogés y sont favorables. Concernant les marques, plus de 2 Français sur 3 considèrent que les entreprises devraient soutenir et rejoindre le Green Friday. Cependant seulement 15% souhaitent participer à l'événement en commandant sur l'un des sites partenaires du Green Friday. On constate donc un grand écart entre la prise de conscience des consommateurs et les décisions d'achat.

Je m'abonne
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet