Recherche
Se connecter

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour qui ? (suite)

Le CDO aime enquêter et dévoiler ses recherches, jouer avec les chiffres et les coordonner. Il est aussi un créatif à la recherche d'idées innovantes et de programmes performants, connait les subtilités des langages de programmation informatiques et de l'Analytics (au sens large). En outre, il peut extraire les insights nécessaires aux changements productifs. Il sait tenir une veille permanente sur les sujets qui touchent son entreprise. Ce manager s'intéresse aux enjeux techniques et commerciaux, dispose d´une bonne culture générale et d'entreprise. Enfin, son attrait pour les sciences lui permet de comprendre l'architecture des réseaux, de contourner les obstacles et de créer de nouveaux chemins d'accès. Il peut être considéré comme un geek avant-gardiste à la pointe de la technologie.

Le Chief Data Officer peut être recruté après une expérience réussie en tant que directeur de la stratégie client et data, data protection officer, data scientist, master data manager, chief digital officer. Les formations au métier de Chief data officer sont accessibles à partir de Bac+4. Elles s'adressent aux ingénieurs informatiques ou mathématiques, aux diplômés de licences et de masters mais surtout aux professionnels déjà en place ayant plusieurs années d'expérience dans l'univers du digital et du management. Elles permettent de décrocher un diplôme de niveau bac+5 ou bac+6.

Plusieurs grandes écoles forment les futurs ingénieurs en data mining et managering opérationnel : la formation dispensée par Lyon 2 amenant à un master data mining & knowledge management, la formation de l'Université de Nantes Master degree in Multimedia and Data Management, la formation de l'EM-Grenoble en management et valorisation responsable et certaines formations proposées par d'autres écoles de commerce, d'ingénierie et de marketing.

Selon les prévisions, au moins une entreprise sur 5 devrait avoir un spécialiste du Big Data à fin 2016. Le métier étant récent, il demande une certaine mobilité. Toutefois, les évolutions possibles en interne ou dans une autre entreprise garantissent une carrière prometteuse au Chief Data Officer.


Vision terrain : Damien Metzger, Chief Data Officer au sein de PrestaShop

Diplômé de la célèbre école informatique Epitech en 2009, Damien Metzger intègre à la fin de ses études la start-up PrestaShop, à l'origine pour développer le logiciel. Après avoir été CTO (directeur technique), il est nommé en novembre 2014 Chief Data Officer.

Quelles sont vos missions au sein de PrestaShop ?

J'ai deux missions principales : la première est, en amont, de collecter, de qualifier et de vérifier la qualité de toutes les données que nous pouvons enregistrer. Au sein de PrestaShop, nous avons deux types de données : clients et boutiques, cette dernière est notre particularité et notre valeur.
En aval, nous faisons des analyses de ces données pour proposer à la fois à la direction et à l'ensemble des services marketing, commercial, produits, etc. de l'aide à la décision, c'est-à-dire tous les éléments utiles à leur prise de décision.

Nous sommes également en train de lancer un pôle acquisitions afin d'analyser les données et doper la croissance des boutiques, qui sera rattaché au pôle data.

Qu'aimez-vous dans votre métier ?

C'est ce que j'aimais déjà dans l'informatique : la possibilité de toucher à tous les autres métiers. Je contribue à la stratégie et aux décisions sur l'ensemble des métiers au sein de PrestaShop. Cela satisfait énormément ma curiosité et mes missions, je trouve très agréable de pouvoir échanger avec toutes les équipes.

Quels sont les défis que vous avez à relever ?

Le premier gros défi est technologique car les technologies évoluent très rapidement notamment le big data, mais également toutes celles qui nous permettent de collecter et d'analyser les données. Nous ne pouvons pas seulement maîtriser une technologie, nous devons constamment remettre en cause nos connaissances et compétences. Mais c'est pour moi la partie la plus facile, ayant un profil technique.

L'autre challenge est d'être capable de communiquer avec les différents services et de m'adapter aux différents interlocuteurs qui n'ont pas forcément les connaissances techniques mais une expérience métier intéressante.

Est-ce compliqué à gérer ce travail en équipe ?

Pour certains services qui sont très à l'aise avec les chiffres, la communication est très facile car ils sont demandeurs et c'est très agréable de leur rendre service. Pour d'autres, il y a un vrai travail de sensibilisation et de communication. Par exemple, dans nos nouveaux locaux à Saint-Lazare (Paris), nous avons disposé une vingtaine d'écrans géants partout dans les locaux qui font défiler des statistiques, d'une part généralistes et d'autres plus spécifiques à chaque service. L'objectif est que les personnes aient l'habitude de voir ces données et puissent s'en servir pour prendre de meilleures décisions.

La réalité du métier est-elle différente ?

Je pense que cela dépend énormément de la taille de l'entreprise. Dans une petite structure comme la nôtre, le métier de chief data officer est différente de celle d'un grand groupe. Mais ce qui rend ce métier intéressant, ce sont les spécificités de chaque entreprise. Chez PrestaShop, ce sont toutes les notions de boutiques. C'est un métier assez nouveau, donc il n'y a pas d'a priori aujourd'hui, c'est un domaine où l'on doit être curieux et s'adapter. Dans ce métier, tout ce qui est inattendu est une bonne nouvelle car c'est un nouveau défi à relever.

Avez-vous un conseil à donner à quelqu'un qui souhaiterait être chief data officer ?

Ce n'est pas forcément le profil technique qui est retenu dans ce métier car il faut avoir une approche business. Il est fondamental de maîtriser cet aspect. Pour un technicien, cela sera de s'intéresser à tous les aspects métier et réciproquement. Un chief data officer doit être curieux et s'intéresser au monde en participant à des meetup et échanger énormément avec nos réseaux pour connaître les technologies, les acteurs...

Propos recueillis par Dalila Bouaziz

Son parcours :
2008 :
Lead Developer & Project Manager au sein de PrestaShop
2012 : CTO au sein de PrestaShop
2014 : Chief Data Officer au sein de PrestaShop
Je m'abonne

la rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet