E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

[La Créa de la semaine] « C'est si facile d'être fier d'une Volkswagen », nouvelle campagne du constructeur

Publié par Marie-juliette Levin le | Mis à jour le
[La Créa de la semaine] « C'est si facile d'être fier d'une Volkswagen », nouvelle campagne du constructeur

Chaque semaine, la rédaction décrypte la campagne media d'une marque, d'une enseigne ou d'une institution. Rendez-vous aujourd'hui avec la campagne « C'est si facile d'être fier d'une Volkswagen », lancée par Volkswagen et orchestrée par DDB Paris.

Je m'abonne
  • Imprimer

Insight

A l'occasion des traditionnelles « portes ouvertes » du constructeur en mars, Volkswagen prend la parole pour mettre en valeur différents modèles de sa gamme, non pas avec un discours promotionnel mais en créant de la préférence de marque grâce à un nouveau territoire créatif teinté d'humour.

Dispositif

L'agence DDB Paris a imaginé deux films drôles et décalés autour d'une idée simple mais efficace : « C'est si facile d'être fier d'une Volkswagen ». Jouant sur son image de marque solide, le constructeur choisit l'humour pour mettre en avant les caractéristiques techniques de ces autos. Les deux comédies réalisées par l'agence signent le retour d'une tonalité propre à Volkswagen, dans toute son impertinence et son humour. Dans ces opus de 45 secondes, les propriétaires se montrent particulièrement fiers de leurs véhicules, dans des scènes drôles et inattendues. On découvre Evelyne, grand-mère acerbe avec son petit-fils ou encore ce jeune homme gêné par le comportement de sa maman. Une manière habile de mettre en avant la gamme électrique ou les technologies d'assistance à la conduite que propose le constructeur. Le réalisateur, Rudi Rosenberg (Blouge, la Clé...), a su reproduire les codes des comédies Volkswagen qui ont fait l'histoire publicitaire de la marque.


Objectifs visés

Une prise de parole visant à créer de la préférence de marque à l'occasion d'une opération commerciale.

L'avis de Jenna Haugmard, directrice artistique DDB Paris, en team avec Julien Kosowski, concepteur-rédacteur :

« On retrouve le style de Rudi Rosenberg, le réalisateur des deux précédents opus de cette communication basée sur le ton de l'humour, mais surtout on reconnaît le positionnement de la marque qui emploie un ton sarcastique, cynique depuis toujours, créant une vraie différenciation sur le marché. C'est une prise de risque du constructeur dans un univers dominé par des publicités plus globales, estampillées « lifestyle » avec beaucoup de plans de voitures, souvent dans des environnements urbains. Avec ces deux films de 45 secondes, le constructeur revient à plus de légèreté. En tant que marque installée, iconique, réputée pour sa fiabilité, elle peut s'affranchir des preuves produit et communiquer davantage sur l'état d'esprit du conducteur Volkswagen. C'est une marque amie. Pas une marque de luxe mais une marque fiable. Ces films ont été écrits il y a deux ans. Pour parler de l'électrique, nous n'avons pas voulu angler le discours sur les caractéristiques techniques du véhicule mais présenter cette gamme sur le registre de l'humour. Christophe Beaucarne, le directeur de la photographie, réussit à sublimer les personnages ».

Campagne : « C'est si facile d'être fier d'une Volkswagen ».

Annonceur : Volkswagen

Agence : DDB Paris

Diffusion : Films diffusés du 1er au 13 mars 2023.


 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande