[Design Branding] La culture tatouage : un langage pour les marques ?

Publié par le

Le branding dans la peau. Comment les marques utilisent-elles aujourd'hui la culture tatouage ? Que doivent-elles intégrer pour construire un langage cohérent, source d'engagement et de valeur ?

Je m'abonne
  • Imprimer
La marque Deejo : l'univers des couteaux

Les fondateurs de la marque ont eu le beau projet de redonner de l'élégance à un geste désuet : ouvrir un couteau de poche au quotidien. Un couteau issu d'un alliage unique qui mêle qualité et extrême légèreté. Une plume d'acier conçue pour trancher les mets les plus robustes, de la manière la plus délicate. Il est facile à porter, à utiliser, à adopter. Car Deejo va au-delà du couteau. La marque offre la possibilité de tatouer la lame du couteau, comme on tatouerait son bras d'un symbole qui nous est cher. Le Deejo devient alors unique, encore plus beau, un objet personnel que l'on porte comme une seconde peau.

Des couteaux conçus pour accompagner leurs propriétaires dans leurs expériences du quotidien.

Michelle Taing, planneuse stratégique pour l'agence CBA

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Agences

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]