[Design Branding] La culture tatouage : un langage pour les marques ?

Publié par le

Le branding dans la peau. Comment les marques utilisent-elles aujourd'hui la culture tatouage ? Que doivent-elles intégrer pour construire un langage cohérent, source d'engagement et de valeur ?

Je m'abonne
  • Imprimer
Un langage émotionnel puissant

Le tatouage est devenu une tendance graphique très appréciée des marques et des consommateurs. Il est reconnu pour son utilité esthétique et constitue une riche source d'inspiration. Un moyen immédiat de créer une connivence émotionnelle avec les individus et la société.

Cependant, lorsque nous nous intéressons à la culture tatouage, celle-ci révèle une puissance symbolique qui dépasse le seul attrait esthétique. Les marques qui comprennent cette subtilité seront perçues par les consommateurs comme les plus légitimes à parler d'identité et d'appartenir à la nouvelle génération de marques identitaires. Les marques d'alcools ont déjà ouvert la voie : celle d'intégrer la dimension symbolique et esthétique du tatouage à leur patrimoine de marque pour l'élever au rang de culture, de lifestyle.

Un tatouage n'est pas uniquement un motif esthétique, tout comme une marque ne se résume pas qu'à son identité visuelle. Des marqueurs, des signes qui deviennent alors un langage émotionnel riche, puissant et qui constituent le point de départ d'une histoire à raconter, à dévoiler et à partager.

Retrouvez d'autres diaporamas "Design Branding" de l'agence CBA :
[Design Branding] Pourquoi les marques intemporelles nous séduisent-elles... toujours ?
[Naming] Au nom de la marque : la création de nom, plus qu'une science, un art ?

Michelle Taing, planneuse stratégique pour l'agence CBA

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet