Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les chemins de la résolution 3 : l´après-conflit

Chapitre V : Une classification des issues entre le meilleur et le pire

  • Publié le 29 nov. 2017
©

Les chemins de la résolution 3 : l´après-conflit

6 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Comment la recherche d'une issue peut faire disparaître ou... réapparaître le conflit ?

En résumé

Il y a une grande diversité d'issues possibles au conflit. Nous avons, jusqu'ici, exploré les solutions, si possible acceptables par tous. Parfois, on n'y arrive pas et on peut aboutir à des issues tragiques. Voici :

  • une liste des issues observées dans l'histoire comme dans l'actualité, comme moyens (bons ou mauvais) pour sortir du conflit ;
  • un moyen mnémotechnique pour les retenir afin d'être toujours prêt à explorer les meilleurs choix, mais aussi d'être vigilant sur les risques du conflit dont les conséquences ne sont pas toujours envisagées et mesurées : E-S-P-E-R-E UN-AUTRE- COM-CRÉ-E-T...


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Avoir une vision élargie des sorties de conflit envisagées ou constatées dans la réalité. Si le meilleur peut être à venir, le pire peut l'être aussi. Faute d'entente, on parle alors de " se faire justice soi-même ". Est-ce évitable ? Une conscience des constats et des choix humains est nécessaire.

Contexte

Tout contexte de l'individuel au collectif, du local au national et à l'international. Nous avons vu, dans le dossier 1, la naissance de problème(s) évoluant entre incompréhension et désaccord vers le conflit, parfois avec agressivité et violence (outil 1). Ceci peut avoir des conséquences inattendues au départ. L'actualité en fait état. Le conflit peut se perpétuer, s'amplifier, se retourner contre d'autres, aller vers la destruction comme issue, si on n'a pas pu travailler à d'autres solutions.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Il s'agit ici moins d'agir que de réfléchir avant d'agir, pour soi comme pour l'autre :

  • Établir une ligne de partage des solutions ci-dessus, entre : solutions bonnes ; solutions moyennes ; solutions pires, à rejeter ; solutions préférées.
  • Avancer en choisissant ses priorités.
  • Repérer où en est l'autre pour voir comment éviter les pires issues.
  • Recourir à des tiers, conseils ou médiateurs s'il y a lieu.
  • Être encore plus vigilant et imaginatif dans les situations difficiles, pour prévenir les risques d'amplification ou de destruction, suite au conflit.

Méthodologie et conseils

Voici comment les participants à des séminaires de gestion de conflit classent majoritairement ces douze issues. Trois d'entre elles sont à reconnaître comme les pires issues :

  • Perpétuation : c'est la guerre de 100 ans, le conflit traversant les générations, les situations de travail où le conflit devient un mode de gestion.
  • Report sur un autre conflit : c'est une forme de perpétuation où le conflit s'arrête... mais on en crée un autre pour se venger du précédent.
  • Extermination-Destruction : destruction de soi, de l'autre, de l'objet de conflit (outil de travail) ou de l'entreprise.

Cinq d'entre elles seraient à accepter :

  • Séparation (rupture conventionnelle, changement de service, etc.).
  • Un (accord sur la solution de l'un).
  • Autre (accord sur la solution de l'autre)... par conviction ou par lassitude.
  • Établissement d'un mode de décision (vote, tirage au sort, arbitrage...).
  • Engagement à ne pas nuire et acceptation du désaccord (faute d'accord).

Quatre d'entre elles, satisfaisantes, seraient à explorer en priorité :

  • Explication (peut être suffisante).
  • Transformation imprévue du contexte et opportunité nouvelle.
  • Compromis et création de multi-satisfaction (vus dans l'outil 62).

Avantages

  • L'enjeu de cet outil est de faire réfléchir aux risques graves que les humains prennent parfois : ne pas les oublier pour justement les prévenir.

Précautions à prendre

  • " Prendre la température " du type d'issue vers lequel des acteurs pourraient se diriger peut être nécessaire à titre préventif.

Jacques Salzer, Arnaud Stimec

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles