Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Comment créer sa micro-entreprise pour devenir coursier

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
brandvoice Comment créer sa micro-entreprise pour devenir coursier

Le métier de coursier a connu un essor important ces dernières années, principalement dans les grandes métropoles, notamment grâce aux sites de livraison de repas. Les coursiers peuvent choisir d'être à vélo ou plutôt d'être motorisés. Les conditions d'exercice de la profession sont relativement souples.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour ce faire, divers statuts sont envisageables, mais le statut d'auto-entrepreneur est très prisé par la profession. C'est pourquoi il est possible de devenir coursier en créant sa micro-entreprise.


Quelles sont les conditions pour devenir coursier auto-entrepreneur?

Préalablement à l'accomplissement des formalités de création d'une auto-entreprise, il est important de savoir qu'il existe des conditions légales pour devenir coursier.

Les conditions légales communes à tous les coursiers

Les conditions légales communes à tous les coursiers, sans distinction de leur mode de déplacement, sont les suivantes:

  • être une personne majeure ;
  • disposer d'un casier judiciaire vierge ;
  • détenir un justificatif d'identité en cours de validité ;
  • Avoir choisi une structure juridique pour exercer son activité.

Les conditions légales propres aux coursiers motorisés

Pour les coursiers motorisés, il s'ajoute aux conditions susvisées, les obligations suivantes :

  • être inscrit au Régistre national des transporteurs,
  • être titulaire d'un justificatif de capacité professionnelle en transport routier léger, si besoin.


Comment créer son auto-entreprise pour devenir coursier?

Créer son auto-entreprise afin de devenir coursier implique de respecter les étapes de la création d'une auto-entreprise.

Tout d'abord, il faut déclarer la micro-entreprise en ligne ou auprès du CFE, en remplissant le Formulaire P0 auto-entrepreneur. Après transmission dudit formulaire, elle sera inscrite au RCS (pour l'obtention du Kbis).

Ensuite, l'auto-entrepreneur doit domicilier sa micro-entreprise. Cette domiciliation peut être établie à son domicile, dans une société de domiciliation, dans une pépinière d'entreprise ou encore dans un centre d'affaires ou un local commercial.

Puis, l'auto-entrepreneur doit immatriculer sa micro-entreprise. Cette demande est automatiquement faite par le CFE auprès du RCS.

Enfin, le coursier doit souscrire une assurance. Il doit obligatoirement ouvrir un compte bancaire dédié à son activité seulement si le chiffre d'affaires dépasse 10 000€ pendant 2 années consécutives.

Vous pouvez confier ces formalités à des professionnels, comme LegalPlace, pour les accomplir à votre place afin de débuter votre activité en toute sérénité.


Quelles sont les obligations légales du coursier auto-entrepreneur?

Le coursier auto-entrepreneur est soumis aux obligations légales de la profession de coursier et à celles relatives au statut d'auto-entrepreneur.

La profession de coursier exige la souscription d'une assurance et le respect des règles sanitaires (livrer des repas froids ou chauds, etc). Il faut également avoir un bon équipement: vélo, scooter, kit de réparation, antivol, smartphone,etc.

Plus particulièrement, eu égard aux obligations du micro-entrepreneur, un coursier souhaitant bénéficier du statut d'auto-entrepreneur doit respecter un seuil de chiffre d'affaires hors taxe de 72 600€.

De plus, vous devez déclarer mensuellement ou trimestriellement ce chiffre d'affaires. Cela permet de calculer le bénéfice imposable et donc le montant des cotisations sociales.

Enfin, vous devez vous acquitter du paiement de l'impôt selon le régime classique du barème progressif ou selon le versement libératoire.

Le barème progressif permet de bénéficier du taux d'imposition classique calculé sur les revenus du foyer fiscal. Un abattement forfaitaire de 50% sera appliqué sur le chiffre d'affaires dégagé de l'activité de coursier. L'imposition portera sur la moitié seulement des revenus de l'activité.

Si vous préférez le versement forfaitaire libératoire, les obligations fiscales et sociales seront accomplies mensuellement ou trimestriellement. Ce paiement a lieu au taux de 23,7% et remplace le paiement de l'impôt et des charges sociales.


Quels sont les avantages d'être coursier auto-entrepreneur?

Le métier de coursier est prisé par les étudiants ou les personnes souhaitant exercer une activité en complément de leur activité principale.

En effet, les horaires et les revenus sont variables et adaptables. Selon vos besoins et vos disponibilités, il est possible d'organiser le temps de travail de manière irrégulière afin d'obtenir les revenus souhaités.

C'est pourquoi l'auto-entreprise est privilégiée pour cet exercice. En effet, sa création est gratuite et facile. Il s'ajoute à cette facilité de création le fait que l'auto-entrepreneur dispose d'un statut juridique, fiscal social et comptable accessible, simplifié et favorable.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles