Recherche
Se connecter

DossierLes atouts du marketing mobile

Publié par le

4 - Les usages des mobinautes

Quatre consommateurs sur cinq peuvent accéder à Internet et au commerce en ligne via leur mobile, pourtant moins de la moitié des professionnels du marketing interactif utilise le marketing mobile. En effet, la difficulté pour communiquer sur ce canal c’est de comprendre le comportement des consommateurs nomades.

L'audience des réseaux sociaux via les mobiles progresse de 44% en un an

Les annonceurs privilégient la complémentarité des canaux on/off/mobile et plébiscitent le marketing participatif et collaboratif.

Tout savoir sur :L'e-marketing et les réseaux sociaux

Google lance "Notre Planète Mobile"

Conjointement avec la Mobile Marketing Association France, Google lance un site web interactif proposant des informations détaillées sur l'utilisation des smartphones et les comportements des utilisateurs face au mobile.

Tout savoir sur :L'impact des smartphones au niveau mondial

Le marketing mobile : mythe ou réalité ?

L'ère du mobile a sans conteste changé les règles du jeu entre les marques et les consommateurs. Dans le monde, quatre consommateurs sur cinq peuvent accéder à Internet et au commerce en ligne via leur mobile, contre un consommateur sur cinq via son ordinateur (TNS Sofres Mobile Life).

L'étude montre à quel point les consommateurs mobinautes sont friands des différents outils mobiles, à la fois en termes de saillance et d'usages déclarés. En moyenne, 27 applications sont téléchargées sur un smartphone (et même 33 parmi les catégories sociales les plus aisées et les 25-34 ans).

L'étude met en évidence les atouts qu'une marque doit mettre en avant lorsqu'elle propose son application à télécharger. Avant tout, il lui faut proposer un service particulier, pour 59 % des personnes interrogées et proposer des promotions, des bons d'achat (57 %). Les mobinautes étant également shoppers, ils attendent des applications qu’elles leur permettent d'acheter des produits/services et de suivre une commande (46 %), de localiser un magasin (44 %), de jouer (40 %), mais aussi de donner des infos sur une marque ou produit (39 %).

Tout savoir sur :Les outils du marketing mobile qui entrent dans les mœurs et dans les habitudes de consommation des shoppers

La plupart des marketeurs européens ignorent l'Internet mobile

Moins de la moitié des professionnels du marketing interactif utilise le marketing mobile. Ils ne sont que 40 % à s'en servir, tandis que 28 % prévoient de s'y mettre durant les 12 prochains mois. Les plus grands utilisateurs de marketing mobile sont les Italiens (67 % des marketeurs l'ont adopté). Et les plus en retard sur ce canal sont les Anglais (seulement 28 % s'en servent).

Tout savoir sur :Les marketeurs européens en matière de marketing mobile

Les jeunes, moteur créatif pour les marques

La génération des 15/25 ans, hyperconnectée aux canaux digitaux, laisse les marques perplexes. Exigeants, critiques, communautaires et fins marketeurs, les jeunes représentent une population difficile à appréhender.

Pour nourrir cette originalité, le programme de fidélité, justement, peut être un support efficace à travers les primes ou les contenus exclusifs proposés. Shirley Curtat-Cadet (Com' des Enfants) estime ainsi que «les jeunes recherchent des promotions pour les produits de tous les jours et préfèrent les marques affectives et les exclusivités. Sur cette cible, un programme de fidélité ne fonctionne que s'il donne des avantages immédiats, dès le premier mois d'adhésion. »

Tout savoir sur :Les habitudes de la net génération

Équipé d'un smartphone, le consommateur se révèle plus puissant.

40 % des détenteurs de smartphones se sont déjà connectés en magasin pour comparer leurs informations avec celles d’un vendeur. Un chiffre qui marque le changement des relations entre les consommateurs et les entreprises. « Aujourd’hui, le nomadisme transforme la relation client en modifiant le rapport au temps et à l’espace, grâce à un accès permanent à l’information. Par conséquent, le vendeur ou représentant de la marque se retrouve challengé en direct. Cette nouvelle relation induit également une évolution des négociations commerciales qui n’existaient pas auparavant », constate Valérie Morrisson, directrice associée de TNS Sofres.

Tout savoir sur :Comment le nomadisme modifie le comportement des consommateurs

Autre référence :
L'équipé mobile, un consommateur exigeant

Christophe Moëc

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Cross canal

Par Marie-Juliette Levin

Gourou du marketing mobile et du digital dans les années 2000, Alexandre Mars, entrepreneur visionnaire, mène aujourd'hui bataille pour la révolution [...]