Remise en cause

Publié par La rédaction le

Je m'abonne
  • Imprimer


Le récent Congrès Esomar en a apporté une preuve flagrante. Non seulement, le secteur des études marketing se porte bien, économiquement parlant, mais de plus, il est en train de se remettre en cause. Son objectif : acquérir une place incontournable, à la fois dans le cadre des processus d'innovation - thème du Congrès - mais aussi dans celui des processus de décision tout court. Une évolution qui sera certes progressive, difficile, pavée de défis, de déficits à combler, de légitimité à conquérir, de frustrations à surmonter, de transversalité à acquérir mais qui constitue sa seule chance de développement. Et peut-être de salut. Tant est grande sa confrontation avec les systèmes d'information dits "intelligents" et les expertises venant d'autres métiers. Mais, il semble que les entreprises, si l'on en croit M sina, aient décidé de redonner du poids à la fonction études. En termes de recrutement même et de profils recherchés. Un premier signe, réconfortant et encourageant, qui confirme que la voie choisie est la bonne.

Je m'abonne

La rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Insights

Par Wunderman Thompson Intelligence

Wunderman Thompson dévoile son actualisation du rapport The Future 100 avec des tendances revues selon la crise du Covid-19. Découvrez les 20 [...]