Recherche
Se connecter

Les soupes commencent mal la saison

Publié par William Ramarques le

Je m'abonne
  • Imprimer
Dans chaque numéro de Marketing Magazine, Nielsen fournit un éclairage sur l'évolution d'un marché de produits de grande consommation. Et ce, sur le plan européen, grâce à ses bases de données harmonisées, issues de ses panels distributeurs.

@ Source: Panels distributeurs Nielsen. Bases de données internationales harmonisées - circuits food et drug. Contact: Emmanuelle Guillaume.

Dans chaque numéro de Marketing Magazine, Nielsen fournit un éclairage sur l'évolution d'un marché de produits de grande consommation. Et ce, sur le plan européen, grâce à ses bases de données harmonisées, issues de ses panels distributeurs.

Résultats décevants. La vente de soupe accuse un recul de 4 % sur un an en volume et de 1 % en valeur. La chute est encore plus nette en France (-5 % en volume et -3 % en valeur). Cette désaffection subite est d'autant plus dommageable qu'elle intervient sur une période (septembre 2011 versus septembre 2010) où le climat incite généralement à la consommation de soupe chaude. Le climat explique peut-être ce phénomène. Deux pays figurent en

tête de listes pour la consommation de soupe: la Grande-Bretagne (qui pèse 34 % des volumes en Europe des cinq) dont les volumes baissent de 3 % et l'Allemagne, autre poids lourd avec 29 % des volumes. Ce dernier pays enregistre également un recul sévère des volumes (- 11 %).

Je m'abonne
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet