Recherche
Se connecter

La typologie Ifop

Publié par le

Les classiques (24 %)

Majoritairement, les classiques sont des retraités qui se sentent en bonne forme psychologique mais sont plus touchés que les autres par des problèmes de santé. Pourtant, ils sont aussi plus actifs et enclins à investir du temps et de l'argent pour gérer leur santé. Prenant surtout des produits pour se soigner, ils ont une forte confiance en leur médecin et dans le système de santé actuel.

Les préventifs (24 %)

Il s'agit essentiellement de femmes. Les préventifs ont une vision holistique de leur santé, se sentent en forme et ont une bonne gestion des facteurs de risques basiques et complexes. Bien informés grâce à des sources diverses, ils sont ouverts aux médecines douces et ont recours aux produits de prévention. Ils sont inquiets quant à l'évolution du système de santé français.

Les fatalistes (26 %)

Ce sont principalement des jeunes et des personnes peu diplômées. Conscients des facteurs de risques et se sentant en mauvaise santé, ils se montrent relativement passifs, notamment en termes de prévention. Ils diversifient très peu leurs sources d'information et se réfèrent au médecin. Ils ont peu confiance dans le système et l'avenir de la santé en France.

Les insouciants (26 %)

Il s'agit surtout d'hommes, de moins de 35 ans, et de diplômés. Plutôt en bonne santé, ils se soucient assez peu de leur hygiène de vie. N'ayant pas de réflexes de prévention, ils prennent occasionnellement des produits pour se soigner, souvent en automédication, et sont assez ouverts aux médecines douces. Ils sont en général méfiants envers les médecins.

Béatrice Héraud

Sur le même sujet