Une autre dimension

Publié par le


Professionnalisation. A l'énoncé du terme qui résume le programme de Catherine Michaud, la nouvelle présidente de la délégation Marketing Services de l'AACC (voir p. 6), on peut-être, un instant, surpris. Est-ce à dire que, jusqu'à présent, les agences manquaient de professionnalisme ? Sûrement pas, dans leur ensemble. Sinon elles n'auraient pas connu le développement qui a été le leur, même si elles ont bien sûr bénéficié “naturellement” des décisions des annonceurs quant à la répartition de leurs investissements. Elles ne gèreraient pas des budgets aussi stratégiques que ceux qui leur sont désormais confiés et resteraient cantonnées à l'opérationnel pur et dur, dont beaucoup sont historiquement issues. Maintenant, font-elles toutes preuve de ce professionnalisme appelé de ses vœux par l'association ? La réponse est sûrement plus nuancée. Sans doute faut-il voir dans ce terme volontairement fort, la volonté de renforcer le professionnalisme et d'engendrer une réelle reconnaissance de la part du marché de la valeur ajoutée apportée par les “vraies agences conseils”. L'aboutissement d'un long processus qui a vu les agences non seulement élargir la palette de leurs compétences à partir d'une activité d'origine, mais aussi, pour certaines d'entre elles, intégrer des démarches nouvelles telles que le planning stratégique. La volonté également de doter l'univers des marketing services de tout ce qui fait une véritable profession : communauté forte, fierté d'appartenance, outils propres - à l'image du Relationship Score -, formations spécifiques… Bref, la volonté de continuer à faire entrer ce secteur dans une autre dimension. Un challenge ambitieux. Mais indispensable.

François Rouffiac directeur de la rédaction

Sur le même sujet