Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Les hauts et les bas de Facebook

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

@ FOTOLIA / valdis torms

Facebook n'est (en fait) pas un long fleuve tranquille. Une étude d'eMarketer, publiée le 20 juin dernier, estime que le réseau social est en passe de détrôner Yahoo! sur le marché publicitaire du display aux Etats-Unis. Ses revenus devraient augmenter de 80,9 % cette année, pour atteindre 2,19 milliards de dollars. Le site de Mark Zuckerberg s'adjugerait ainsi 17,7 % de ce marché aux US (bannières, rich media, sponsoring et vidéo inclus), devant Yahoo! (13,1 %) et Google (12,3 %). «L'extrême popularité de Facebook engendre une quantité phénoménale d'impressions de publicités display et une montée des prix payés par les annonceurs », affirme David Hallerman, directeur des analyses d'eMarketer. Autre point positif: le temps passé sur le réseau social est en hausse. Cependant, toutes les analyses ne vont pas dans le même sens. Ainsi, selon le site indépendant Inside Facebook, le nombre de membres (687 millions fin juin) baisse sur plusieurs marchés-clés (USA, Canada). Si la plateforme communautaire continue de croître dans certains pays (France, Mexique, Brésil, Inde, Indonésie), Inside Facebook constate qu'une fois qu'il a atteint une part de marché de 50 %, Facebook plafonne.

Je m'abonne

Shirley Pellicer

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles