Investissements : fidélisation et e-mailing privilégiés

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer


Dans le cadre de la première “Etude sur les intervenants de la chaîne du Marketing Direct Adressé” (EIMDA), réalisée par Ballester-Consulting (voir p. 26) en début d'année, 60 % des annonceurs interrogés ont déclaré qu'ils allaient accroître leurs investissements en fidélisation, et 50 % en prospection. On notera que sur les 1 300 donneurs d'ordres interviewés, la quasi-totalité (91 %) pratiquent déjà la fidélisation et 75 % ont recours à des opérations de prospection. Quant aux cibles, elles sont à 72 % B to C et à 52 % B to B, ce qui induit des politiques multicibles. Quant aux moyens utilisés, 75 % des annonceurs ont déclaré qu'ils allaient plutôt accroître leur budget e-mailing, 50 % celui consacré au téléphone et aux SMS alors que 45 % “seulement” vont augmenter leur budget mailing postal.

Je m'abonne

François Rouffiac

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet