Nouveaux paramètres

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

De tout temps, la donnée a joué un rôle central au sein de l'élaboration et de la mise en oeuvre d'une opération, ou d'une stratégie, de marketing direct ou relationnel. Un rôle qui n'a jamais été remis en cause, qui s'est même renforcé grâce aux nouvelles sources de collecte - dont Internet occupe la première place -, au développement des offres, notamment mutualisées, à la puissance et à la précision accrues des solutions d'analyse, aux apports désormais accessibles des outils de géomarketing, etc. La liste des évolutions, plus ou moins fondamentales, liées à la face technique ou technologique du domaine est longue. Sachant que ces évolutions, conjuguées avec la prise en compte de points de contacts de plus en plus nombreux et la nécessité d'une vue globale, ne jouent pas forcément en faveur d'une simplification de la constitution et de l'utilisation des données. D'autant plus que cette complexité croissante est, depuis plusieurs mois maintenant, renforcée par la prise en compte de nouveaux paramètres relatifs au consommateur. Et, plus particulièrement, à sa protection. Déjà l'an passé, dans ces mêmes colonnes, étaient évoquées les interrogations, sinon les réticences, des consommateurs quant à la connaissance et l'utilisation de leurs données personnelles par les marques et enseignes. Nul doute qu'entre-temps, ce sujet ait encore acquis de l'importance. Et, même si les internautes ne sont pas totalement au fait, par exemple, de toutes les subtilités des techniques de ciblage comportemental en ligne - et encore... -, le risque d'une radicalisation de leurs positions est réel. Sans oublier, bien sûr, tout ce qui pourrait apparaître sur le plan législatif et réglementaire, à l'image de ce que connaît un pays voisin du nôtre. On le sait, les instances professionnelles du marketing direct, et celles de la donnée en particulier, sont clairement en alerte et en réflexion sur ces sujets. Et l'on ne peut que souhaiter qu'elles aboutissent à des règles, claires et sans doute strictes, qui seront admises et suivies par tous.

C'est dans cet environnement, caractérisé à la fois par un vrai degré de risque mais aussi par de réelles possibilités d'avancées dans le domaine de la qualité et de la confiance entre les marques et leurs cibles, que paraît cette troisième édition du Guide Data de Marketing Direct. Qui, fidèle à son positionnement, se veut à la fois un support d'information sur le marché de la donnée et ses tendances, une tribune pour des experts du secteur qui partagent leurs connaissances et points de vue, et un outil d'aide à la sélection de ses partenaires spécialisés en la matière. Car, plus que jamais, c'est la bonne adéquation entre l'annonceur, ses conseils et/ou fournisseurs qui permettra de générer des actions efficaces, mais aussi en harmonie avec les nouvelles postures et attentes des consommateurs.

François Rouffiac, directeur délégué de la rédaction

Je m'abonne

François ROUFFIAC

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Data

Par La Rédaction

Programmads lance son nouvel outil de marketing digital Adnautics qui permettra aux annonceurs, agences médias et publishers de prouver l'impact [...]