Recherche
Se connecter

Zeotrope

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer
Bien avant l’invention du cinématographe attribuée aux frères Auguste et Louis Lumière en 1895 – et non à Léon Bouly pourtant à l’origine de premier brevet n 1892 –, nombreuses furent les inventions destinées à animer des images statiques. On peut citer la Lanterne Magique de Christian Huygens (1659), le Thaumatrope de John Ayrton (1825), le Phenakistoscope de Joseph Plateau (1832) ou encore le Praxinoscope d’Émile Raynaud (1977). C’est en 1834 que William George Horner, alors professeur de mathématiques, invente le Zeotrope (initialement nommé le Daedalum « La roue du diable »). Il s’agit d’un cylindre rotatif et vide, inspiré du Phenakistoscope, dont l’intérieur est recouvert d’images fixes illustrant différentes vues d’un mouvement. La persistance rétinienne aidant, la vision de l’extérieur vers l’intérieur au travers de petites fentes crée une illusion d’optique laissant penser que les images sont en mouvement. Le même principe est encore utilisé aujourd’hui en publicité, notamment via l’affichage dans le métro ; le mouvement dû au déplacement du train permettant de créer l’illusion d’un mouvement du sujet des affiches.

Définitions sur le même sujet

La rédaction vous recommande