Recherche
Se connecter

Inoculation (théorie de l’)

  • Imprimer
Théorie dont les bases furent posées par William McGuire en 1961, en complément des travaux d’Arthur Lumsdaine et Irving Janis (1953). Sur le principe de l’inoculation du virus à faible dose, à l’occasion d’un vaccin dans le but de renforcer les défenses immunitaires, la théorie de l’inoculation postule le renforcement des croyances et des attitudes, dans le but de permettre une résistance si elles sont exposées à une contre-argumentation. La théorie de l’inoculation s’appuie notamment sur la motivation à conserver ses croyances et ses attitudes, et sur la capacité de l’individu à réfuter une contre-argumentation avec ses propres arguments. Le principe est donc de favoriser l’exposition à des contre-arguments relativement faibles au départ, afin que le processus de réfutation soit aisément activable et maintenable. Ce qui permet au fur et à mesure de générer une résistance de plus en plus forte. En termes de communication publicitaire, la théorie de l’inoculation peut être utilisée pour favoriser la résistance à la propagande d’un concurrent, pour prévenir par exemple des comportements jugés déviants, ou pour favoriser une attitude positive à l’égard d’un produit en réduisant le pouvoir de nuisance d’une éventuelle contre-argumentation.

Définitions sur le même sujet

La rédaction vous recommande

Hub dédie

Par Adrien Boursier

Le digital favorise le developpement de communautes Sappuyant sur les reseaux sociaux elles dialoguent autour des animaux de la mode ou des [...]