En ce moment En ce moment

Le "linge sale" de 14 marques de textile dévoilé par Greenpeace

Publié par le
Le 'linge sale' de 14 marques de textile dévoilé par Greenpeace
© Le rapport de Greenpeace un pavé dans la mare des marques chouchous des ados

Dans son rapport "Dirty Laundry 2" Greenpeace accuse quatorze marques de prêt-à-porter d'utiliser des composants toxiques. H&M, Converse, Nike, Lacoste ou Abercrombie font partie des suspects.

  • Imprimer

14 marques de prêt-à-porter très grand public sévèrement mises en cause par Greenpeace. En effet, l'ONG a mis en lumière que des traces de substances chimiques toxiques pour la reproduction ont été détectées dans des produits de ces grands fabricants de vêtements.  Ainsi, mardi 23 août à Pékin, dans son rapport "Dirty Laundry 2" (Lire le rapport complet en cliquant sur le lien) Greenpeace a agité les États-Majors des marques incriminées. Dans cette nouvelle black-list figurent : Adidas, Uniqlo, Calvin Klein, Li Ning, H&M, Abercrombie & Fitch, Lacoste, Converse et Ralph Lauren. Selon le rapport, Greenpeace a acheté dans dix-huit pays des échantillons de vêtements de ces marques, fabriqués en Asie du Sud-Est. "Des éthoxylates de nonylphénol (NPE) ont été détectés dans deux tiers de ces échantillons", a expliqué dans une conférence de presse à Pékin Li Yifang, en présentant le rapport "Dirty Laundry 2".

Les NPE sont des détergents utilisés dans de nombreux processus industriels et dans la production de textiles. Déversés dans les égouts, ils se décomposent en nonylphénol (NP), un sous-produit très toxique. "Le nonylphénol est un perturbateur hormonal", a souligné Mme Li, en précisant "qu'il pouvait contaminer la chaîne alimentaire et qu'il s'accumulait au sein des organismes vivants, menaçant leur fertilité, leur système de reproduction et leur croissance. Ce n'est pas seulement un problème pour les pays en développement où sont fabriqués les textiles, a insisté Li Yifang. Étant donné que des quantités résiduelles de NPE sont relâchées quand les vêtements sont lavés, ils s'insinuent dans des pays où leur usage est interdit."

À la suite de cette publication, les marques Puma et Nike se sont engagées à éliminer de leurs processus de fabrication toute substance chimique toxique d'ici à 2020.

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

La recette de Lidl pour être plus performant sur Facebook
Social media
La recette de Lidl pour être plus performant sur Facebook

La recette de Lidl pour être plus performant sur Facebook

Par Floriane Salgues

Lidl France a dépassé, fin janvier, la barre des 2 millions de fans sur le média social Facebook. Un record pour un distributeur alimentaire. [...]