Recherche
Se connecter

La reconnaissance faciale au coeur du dispositif Carrefour en Chine

Publié par le - mis à jour à
La reconnaissance faciale au coeur du dispositif Carrefour en Chine
© Stéphane Joly

Inauguré dimanche 20 mai, le nouveau concept de Carrefour en Chine propose le paiement par reconnaissance faciale. Une première pour le distributeur. Stéphane Joly, vice-président d'Altavia, groupe spécialisé dans la communication pour la grande distribution, nous en dit plus.

  • Imprimer
  • Quelles sont les particularités du supermarché inauguré par Carrefour avec Tencent ce dimanche 20 mai en Chine ?

C'est un nouveau type de format supermarché très axé sur les produits frais, d'où son nom "Le Marché". Il s'agit aussi du premier magasin Carrefour où la technologie de Tencent joue un rôle si prépondérant. C'est une première mondiale.

Il s'agit d'un supermarché, en banlieue proche de Shanghai, sur deux étages avec un assortiment classique. Une bonne partie de la surface de vente est consacrée au PGC (épicerie). Sur l'étage inférieur se trouve le marché proprement dit avec les fruits et légumes, la boucherie, la poissonnerie et surtout un restaurant où les clients peuvent commander et manger sur place. Le paiement s'effectue directement en scannant les codes-barres des produits sans passer par la moindre caisse, en mode " scan & go ", une nouveauté pour Carrefour dans le monde. Et la grande nouveauté du concept concerne le passage en caisse avec le paiement possible en reconnaissance faciale développée par le système de paiement mobile de Tencent.

  • Concrètement, comment cela fonctionne-t-il?

Lors de leur passage en caisse, les clients paient avec la reconnaissance de leur visage sur un écran dédié. Une fois les articles scannés par la caissière, le consommateur tape sur l'écran les quatre derniers chiffres de son mobile-bien sûr lié à son compte WeChat Pay, où son visage va être reconnu. La transaction est alors autorisée. Le paiement par reconnaissance faciale n'est possible que pour les nationaux chinois ayant une carte d'identité chinoise. Tencent avec WeChat a obtenu que la carte d'identité chinoise des consommateurs scannée et stockée dans son compte WeChat soit admissible comme preuve d'identité. Pour chaque transaction, l'e-marchand chinois recherche la photo stockée du client dans la base de WeChat et la compare avec le visage de la personne qui est en train de payer... Cela doit être rapide, efficace et sans faille.

La technologie de reconnaissance faciale est impressionnante mais celle du "scan and go" l'est tout aussi. Les clients scannent eux-mêmes les articles avec leur smartphone et paient avec celui-ci grâce à WeChat. Mais sous le contrôle de nombreuses cameras au plafond pour vérifier que le client scanne bien tous ses produits.

  • Quels sont les avantages et les inconvénients entre ce concept et celui d'Amazon Go?

Le Marché, le nouveau concept de Carrefour avec Tencent est un magasin classique équipé de technologies dans le paiement contrairement à Amazon Go, qui est un magasin conçu autour de la technologie. Le coût est bien moindre et très "scalable" pour le distributeur français. C'est bien plus important qu'un Amazon Go avec plusieurs centaines de clients simultanément: 1 milliard de Chinois sont sur WeChat plusieurs heures par jour, nous ne parlons pas de 30000 geeks qui s'amusent avec un micro-magasin Amazon Go.

  • Comment Carrefour gère les données? Y a-t-il une réglementation?

Les Chinois n'ont pas peur de laisser leurs coordonnées. Tencent a annoncé clairement depuis longtemps que toutes les données qui circulent sur la messagerie sont à la disposition, si besoin, du gouvernement. Le nombre de caméras de surveillance en tout genre est probablement le plus élevé au monde. Les données ne sont pas vraiment personnelles, elles sont gérées par Tencent puisque c'est le groupe qui matche les visages et autorise ou non les transactions. C'est à partir de la base de données de visages issue des photos des cartes d'identité chinoises que le marché se fait. Toutes les transactions on line et off line que ce soit sur WeChat Wallet (WeChatPay ) ou Alipay sont leur propriété mais elles sont probablement partagées avec Carrefour pour affiner leur connaissance des clients.



Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet