Recherche
Se connecter

La pharmacie de demain

Publié par le

Precepta sort une étude sur les nouveaux impératifs de différenciation des officines françaises.

  • Imprimer

Avec un système de santé de plus en plus fragilisé, les pharmacies françaises (23 000 environ) voient leur chiffre d'affaires baisser. La restructuration du parc officinal est désormais engagée. Et les officines doivent renforcer leur stratégie de différenciation.

Pour éclairer ces enjeux, Precepta (groupe Xerfi) vient de publier une étude stratégique intitulée "La distribution pharmaceutique face à la restructuration du réseau officinal : quels nouveaux leviers d'action pour les partenaires de l'officine ?" Cette étude développe quatre solutions de positionnement possibles : la pharmacie valorisée, multi-spécialisée, discount et promotionnelle.

Le premier axe de positionnement, celui de la pharmacie valorisée, s'appuie sur la mise en avant des dimensions conseil et expertise du pharmacien. Elle s'adresse surtout aux officines de taille moyenne, situées en zone de forte chalandise. Le second axe, celui de la pharmacie multi-spécialisée (offre diversifiée en bien-être, services/accompagnement seniors, biens médicaux...) concerne de grandes pharmacies, à surface disponible, dans des zones à fort potentiel. La troisième approche, celle de la pharmacie discount, est particulièrement adaptée aux officines de petite taille, suscpetibles de capter du flux.  Le quatrième axe, celui de l'approche discount, consiste à créer du flux via l'animation du point de vente, les promotions... C'est le modèle de la grande distribution. 

Precepta dégage par ailleurs trois opportunités clés pour les partenaires des officines (groupements, grossistes répartiteurs, industriels). En premier lieu, les nouveaux axes de développement dictés par la loi "Hôpital, patients, santé, territoires" (HPST) ouvrent de nouveaux modes de rémunération et de différentiation  pour les pharmaciens. Par ailleurs, Internet est moyen primordial permettant d'aider les pharmaciens à transformer et à enrichir la relation de proximité avec les clients. Enfin, la logique d'enseigne nécessite de développer une approche globale (positionnement lisible, opérations commerciales, politique de fidélisation, animation point de vente, merchandising).

 

                                                            

 

 

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet