Recherche
Se connecter

Le commerce équitable touche près d'un quart des ménages français

Publié par le

Le premier salon européen du commerce équitable se déroulera à Lyon du 1er au 3 février. À cette occasion, TNS Worldpanel dresse un bilan de ce nouveau marché.

  • Imprimer

"Le commerce équitable devient un marché conséquent et à fort potentiel qui touche déjà 1/4 des ménages français, avec des profils encore très ciblés : foyers aisés et bio-citoyens", selon Isabelle Kaiffer, directrice marketing de TNS Worldpanel, qui vient de réaliser une étude sur ce marché à l'occasion du premier salon européen du commerce équitable.
Selon l'institut, ce marché a ainsi progressé de 1,6 million de foyers en deux ans. Parmi les différents profils de consommateurs identifiés, ce sont les "biocitoyens", attachés à la préservation des ressources de la planète, qui sont les plus concernés : 45% d'entre eux ont acheté au moins un produit issu du commerce équitable au cours de l'année. Viennent ensuite les consommateurs hédonistes et les réfractaires. L'intérêt pour ce commerce est corrélé au pouvoir d'achat : 32% des foyers les plus aisés ont acheté au moins un produit du commerce équitable sur ces 12 derniers mois, pour un budget d'environ 17 euros, contre 13 % des foyers les plus modestes (budget 15 euros). Les produits alimentaires issus du commerce équitable les plus consommés par les foyers français sont le café, puis les biscuits et la poudre chocolatée. Les foyers les plus modestes privilégient les biscuits.

En France, les produits cosmétiques issus du commerce équitable commencent à se développer: ils représentent 11% en valeur des catégories de produits issus du commerce équitable les plus consommés par les foyers français (4e place). Parmi les enseignes, c'est Monoprix qui comprend dans sa clientèle le plus grand nombre de foyers acheteurs de produits de commerce équitable (14%), devant Auchan (13%). Par ailleurs, c'est l'enseigne qui fidélise le mieux sa clientèle sur ce marché. La clientèle de Monoprix consacre 23% de ses dépenses à ce type de produits, contre 8% pour celle d'Auchan. D'autres circuits de distribution se développent également : VPC, magasins spécialisés dans les produits biologiques (Biocoop, La Vie Claire, Naturalia, Les Nouveaux Robinsons…), ou diététiques et des "réseaux équitables" ou associations (Artisans du Monde et Artisanat-SEL).

La rédaction vous recommande

Mode d'emploi pour un site e-commerce d'exception
Mode d'emploi pour un site e-commerce d'exception

Mode d'emploi pour un site e-commerce d'exception

Par Limelight

Une boite outils qui vous aide proposer la meilleure experience en ligne vos acheteurs cest ce que vous fournissent les solutions Limelight [...]

Sur le même sujet

Guerlain propose une nouvelle expérience client avec Hapticmedia
Retail
Guerlain propose une nouvelle expérience client avec Hapticmedia

Guerlain propose une nouvelle expérience client avec Hapticmedia

Par La rédaction

Guerlain a choisi de faire appel à l'expert en visualisation et personnalisation de produits interactifs Hapticmedia pour proposer une nouvelle [...]

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]