Recherche
Se connecter

Yves Rocher récidive sur le Web

Publié par le

Yves Rocher installe sur le Web un ton nouveau et décalé en cosmétique !

  • Imprimer
Après le succès de la campagne internet Inositol Végétal, le nouvel anti-rides des trentenaires, Yves Rocher récidive avec une nouvelle campagne on line en jouant sur l"humour. "Cliquez ici, vos fesses vous diront merci…" est l'une des quatre accroches de la campagne de bannières classiques, pas si classiques ! A découvrir également : "Et si un masseur s'occupait de vos fesses ?", "Etes-vous armée pour ça ?" (avec une photo de monokini !) et "Etes-vous armée contre la cellulite ?" Une campagne qui s'adresse à toutes les internautes, et donc aussi aux 49 % de femmes internautes qui n'achètent pas encore sur Internet. Mini-films et bannières cliquables renvoient ainsi sur un site de vente dédié, qui offre à l'internaute deux possibilités : soit, acheter directement en ligne, sur www.yves-rocher.f, soit imprimer l'offre et se rendre en magasin pour en bénéficier.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]