En ce moment En ce moment

[Trophées marketing 2016] Sébastien Bismuth (Undiz)

Publié par le - mis à jour à
[Trophées marketing 2016] Sébastien Bismuth (Undiz)

Chaque jour, cette semaine, vous allez découvrir l'un des dix professionnels en lice pour l'élection de la Personnalité Marketing de l'année. Aujourd'hui, suivez le parcours de Sébastien Bismuth, dg et directeur marketing-enseigne d'Undiz. Vous avez jusqu'au 18 mai pour voter.

  • Imprimer

Sébastien Bismuth, un entrepreneur culotté

Who is the boss ? Sébastien Bismuth, dg d'Undiz, l'enseigne de lingerie d'Etam. C'est aussi la mention inscrite sur son boxer best-seller. Chez les femmes, c'est Batman qui a la côte, avec 30 000 soutien-gorge à l'effigie du super-héros vendus en deux mois.

" Nous avons rendu l'achat de lingerie simple et décomplexé ", commente le boss. Les petites fleurs, le pastel ? Jugé has been pour Undiz qui lance de jolies collections à prendre au second degré. C'est fun, inventif, coloré et ça marche. Un succès qui doit beaucoup à la personnalité et à l'inventivité de son dirigeant.

Arrivé en 2012, il prend tout en charge, y compris le marketing. A l'époque, Undiz comptait 65 boutiques. Aujourd'hui, l'enseigne aligne 160 établissements dans le monde et annonce 200 M€ de chiffre d'affaires. Sébastien Bismuth a réussi à imposer Undiz comme une marque de lingerie impertinente dont les 15-25 (par ailleurs plus gros consommateurs de lingerie) raffolent. " Nous avons lancé un nouveau slogan qui parle aux jeunes : I am what I am so what ? Nous parlons d'authenticité et nous commercialisons la lingerie comme si c'était un accessoire de mode ", décrit-il. D'où la logique de révolutionner aussi la manière de la vendre.

Il invente alors l'an passé la Undiz Machine, un système dans lequel les culottes et soutien-gorges arrivent directement de la réserve via des capsules aéropropulsées dans tuyaux transparents ! Buzz assuré ! Les clientes se pressent en magasin pour découvrir le phénomène. " Nous constatons une augmentation de 30% des ventes dans les boutiques équipées ", confirme-t-il.

Last but not least, le dirigeant imagine aussi d'autres modes de commercialisation sur le Web. Sa dernière initiative en date a consisté à sous-traiter l'organisation de ses soldes en ligne à Vente Privée. Pourquoi ? " Parce que le site revendique 30 millions d'abonnés en Europe alors que nous affichons " seulement " 500 000 clients fidèles sur notre site ", explique-t-il. Une logique imparable, qui explique le développement rapide de la marque. Elle annonce pour cette année 18 nouvelles boutiques en propre en France, une trentaine de franchises à l'international et deux market places. Soit un total de 55 ouvertures.

Mini-bio

Né en 1972, Sébastien Bismuth a démarré dans le marketing sportif avant de se lancer dans la mode. Il a commencé par importer des accessoires et de fil en aiguille a créé Bistar en 1997, puis Moa en 2002... avant d'être sollicité, en 2012 pour devenir directeur général d'Undiz, l'enseigne de sous-vêtements d'Etam.

Pour voter, rendez-vous sur le site des trophées.

Sur le même sujet

AdUX lâche le SDK et lance myadmoove
Retail
AdUX lâche le SDK et lance myadmoove

AdUX lâche le SDK et lance myadmoove

Par Amélie Riberolle

Le groupe annonce le lancement de myadmoove, dispositif de géolocalisation permettant de mener des campagnes drive-to-store respectueuses de [...]

Quelles sont les Enseignes préférées des Français ?
Retail
Quelles sont les Enseignes préférées des Français ?

Quelles sont les Enseignes préférées des Français ?

Par La rédaction

Le 13 février, la soirée Enseigne de l'année, organisée par Marketing, en collaboration avec Ernst&Young Parthenon, a sacré Picard, et récompensé, [...]

La rédaction vous recommande

La RSE : un levier de performance RH
La RSE : un levier de performance RH

La RSE : un levier de performance RH

Par Groupe Up

Decouvrez en quoi la RSE intervient dans la performance collective Ce guide decrypte les enjeux de la RSE et propose des pistes de reflexion [...]