Recherche
Se connecter

Savory Spice Shop ou comment se démarquer avec un marketing ultra basique ?

Publié par le | Mis à jour le
Savory Spice Shop ou comment se démarquer avec un marketing ultra basique ?

Dans le classement des enseignes américaines les plus dynamiques, on trouve Savory Spice Shop. Enseigne dédiée aux épices elle se différencie par la sobriété du marketing qui laisse penser qu'il s'agit d'un commerce indépendant.

  • Imprimer

Un des principaux points forts du commerce américain est sa capacité à traiter une largeur d'offre que ce soit par les supercenters de Walmart, le tout sous un même toit, ou par une offre de niche. Au final, un grand nombre d'enseignes créent des nouveaux créneaux, les popularisent et les développent, l'hyperspécialisation n'est pas antinomique du bon business et Lululemon, l'enseigne canadienne, dédiée au yoga est en train de le prouver.

Dans le classement des enseignes américaines les plus dynamiques, on trouve Savory Spice Shop, une enseigne dédiée aux épices et qui compte déjà plus de 60 implantations sur le territoire américain. Née en 2004 avec un seul magasin à Denver dans le Colorado, l'enseigne a connu en 9 ans un très fort développement et est recensée parmi les 50 enseignes américaines à la plus forte croissance. Le principal intérêt de l'enseigne est la sobriété du marketing qui laisse penser qu'il s'agit d'un commerce indépendant alors qu'on est bien en présence d'une chaîne de commerce organisée.

Pourquoi est-ce intéressant ? Le décryptage de l'expert

1/ Le concept magasin d'échoppe qui ressemble à une officine donne de la valeur aux produits et renforce la perception " artisanale " de l'enseigne.

2/ Les produits eux-mêmes sont très dépouillés, ce qui compte c'est plus le contenu que le contenant et la différenciation se situe là dans la largeur de choix et dans la qualité perçue avec un prix modéré autour de 5 $ sur les épices classiques.

3/ Le marketing concentré principalement sur l'expérience client

L'enseigne va jusqu'à proposer de remplir des bocaux pour proposer différents formats, ce qui augmente aussi la perception de choix. Le personnel omniprésent qui informe sur les épices utilisées et leur usage, un atelier au fond du magasin pour faciliter la préparation des produits, une segmentation simple et accessible, une activité de e-commerce, des coffrets cadeaux...

L'enseigne est efficace sans le clamer haut et fort. Des recettes éprouvées et classiques, mais à une offre originale, faut-il nécessairement ajouter un marketing original ?

Pour ce 36ème Retail Labo, Frank Rosenthal s'est rendu à Austin, capitale du Texas et 15ème ville américaine. Frank Rosenthal est Expert en marketing du commerce et co-fondateur avec Pascale Brousse et Christophe Protat du blog nouveaux concepts

Frank Rosenthal

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Financer vos projets de R&D pour continuer à être compétitif
Retail
LOOK&FIN
Financer vos projets de R&D pour continuer à être compétitif

Financer vos projets de R&D pour continuer à être compétitif

Par LOOK&FIN via Marketme

Votre cherchez à innover et proposer les dernières avancées technologiques à vos clients en terme de produits ou services pour rester compétitif? [...]

La gamification séduit les shoppers
Retail
La gamification séduit les shoppers

La gamification séduit les shoppers

Par Dalila Bouaziz

Les Français témoignent d'un attrait important pour le jeu de façon globale, Comarch dévoile une étude avec OpinionWay sur les attraits de la [...]

[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été
Retail
[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été

[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été

Par Dalila Bouaziz

Spartoo, site spécialisé dans la vente de chaussures, dévoile une étude réalisée par l'Ifop sur les soldes d'été, avec notamment un zoom particulier [...]

Retail Apocalypse... or not
Retail
Retail Apocalypse... or not

Retail Apocalypse... or not

Par Sarah Jarrot, consultante mc2i groupe

La " Retail Apocalypse " a encore frappé. Cette expression, utilisée par les Américains pour décrire le phénomène des effets néfastes du e-commerce [...]