Prêt à Manger ou la promesse du "fait sur place"

Publié par le - mis à jour à
Prêt à Manger ou la promesse du 'fait sur place'

Prêt à Manger est une nouvelle enseigne de restauration qui vient de s'implanter en France. Créée à Londres en 1986, elle fait le pari du fait sur place. Le modèle fonctionne aux États-Unis et à Hong Kong.

  • Imprimer

Dans quelques jours, Prêt à Manger va ouvrir son deuxième point de vente rue Marbeuf, dans le VIIIe à Paris. L'enseigne de restauration appartient depuis 2008 à un fonds d’investissements européen, Bridgepoint, même si les deux actionnaires fondateurs sont toujours présents. En dehors de son territoire d’origine, l’enseigne s'est développée à Hong Kong (une quinzaine de points de vente) et aux États-Unis (à New York, Washington et Chicago, avec 40 points de vente).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Prêt à Manger est différent de toutes les autres sandwicheries. La fraîcheur est son axe de différenciation et ses preuves sont nombreuses, avec un discours de communication clair et transparent.

Un parti pris très fort : pas de date limite de consommation sur tous les produits parce qu’ils sont faits le jour même et que le soir tous les invendus sont donnés à une association caritative. Tout est fabriqué sur place. Même les viennoiseries et le pain, puisqu’un four à pain est visible. Les fruits et légumes viennent chaque matin de Rungis. Aucun exhausteur de goût, colorant ou conservateur suspect ne sont présents dans les produits.

Les emballages de sandwiches communiquent cette fraîcheur avec une promesse simple “Fabriqué sur place”, en lieu et place des informations nutritionnelles, ce qui permet de gagner du temps en manutention. Les variétés de sandwiches et les calories correspondantes sont indiqués sur les étiquettes.
Nul doute que ce rassemblement de tendances (fraîcheur, origine, naturel, sécurité, générosité) devrait, en zone urbaine, lui permettre de se développer fortement. Encore faut-il trouver les emplacements qui restent un facteur clé de succès essentiel pour la restauration.


Frank Rosenthal est expert en marketing du commerce et cofondateur du blog http://www.nouveaux-concepts.com

Frank Rosenthal

La rédaction vous recommande

Le guide des audiences Facebook et Instagram
Le guide des audiences Facebook et Instagram

Le guide des audiences Facebook et Instagram

Par Nosto

Dans cet ebook vous apprendrezPourquoi attaquer le funnel de conversion par la fin prend tout son sensComment exploiter les donnees recoltees [...]

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Retail
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]