En ce moment En ce moment

Millennials: vous avez dit génération Amazon? Erreur !

Publié par le | Mis à jour le
Agnès b. à Hong Kong est bien plus qu'un simple magasin de vêtements.
Agnès b. à Hong Kong est bien plus qu'un simple magasin de vêtements.

Qui a dit que les magasins physiques étaient morts? Certainement pas la Génération Y! Le cabinet de conseil Equancy a donc voulu mieux cerner leurs attentes et écouter leur avis. Un consensus sans appel se dégage: l'e-commerce ne remplace pas le shopping en boutique... ou ne devrait pas le remplacer.

  • Imprimer

La génération Y, tranche d'âge correspondant aux moins de 35 ans, constitue une part massive de la clientèle des retailers de demain. Aussi, dans le cadre de son programme annuel sur le futur du commerce, le cabinet Equancy a-t-il décidé de donner la parole à des jeunes répartis aux quatre coins de la planète pour recueillir leurs avis sur l'avenir du commerce face à l'e-commerce.

Internet versus magasin: l'utile versus l'agréable

"Le shopping, c'est quand même un hobby", martelait Marie, étudiante à l'EDHEC, en visitant le concept store Agnès b. à Hong Kong. La dimension plaisir du shopping en magasin revient très souvent comme une priorité dans les récits de notre panel. Cela peut passer par le merchandising, qu'il soit visuel, sonore, olfactif, mais aussi par une vraie vision du point de vente comme "lieu de vie", comme destination à part entière.

Le Samsung 837, à New York

Le Samsung 837, à New York

Cet aspect renvoie au concept de plus en plus fréquent de "retailtainment": il s'agit de donner une bonne raison d'aller en magasin, au-delà de l'acte d'achat. Cela peut passer par exemple par l'organisation d'évènements dans le point de vente, comme des défilés ou des concerts. C'est la stratégie retenue par Samsung dans son nouveau flagship new-yorkais: Samsung 837. Cette dimension expérientielle constitue aux yeux des jeunes générations une vraie valeur ajoutée des magasins par rapport à l'e-commerce. Sinon, autant acheter moins cher en ligne et sans se déplacer!

Retrouvez le témoignage de Marie: Agnès b.: un air de Paris à Hong Kong!

Internet versus magasin: seul versus en groupe

Les générations Y et Z sont connues pour l'importance qu'elles accordent à la notion de communauté: la notion de groupe leur tient particulièrement à coeur. En ligne, cela peut bien sûr se matérialiser par des pages dédiées, des avis consultés, des photos envoyées... mais rien ne vaut un rassemblement physique avec ses pairs. Angela Ahrendts, débauchée de Burberry pour rejoindre Apple en tant que senior vice president retail, a d'ailleurs partagé son ambition pour l'avenir: que les jeunes générations se donnent rendez-vous dans les magasins de la marque à la pomme.

Les magasins deviennent de véritables lieux de ralliement.

Caroline, étudiante de 22 ans en césure au Brésil, souligne que c'est ce qui lui plaît chez Eataly: "Faire mes courses et manger avec des amis au même endroit, c'est un gain de temps et ça rend l'expérience plus conviviale! (...) Le magasin devient un point de rendez-vous." Cette stratégie est à mettre en parallèle avec l'ouverture récente d'un magasin H&M à Barcelone qui intègre un restaurant axé sur la cuisine végétarienne et flexitarienne, baptisé Flax & Kale à porter.

Au-delà de ces concepts intégrant des offres alimentaires, les magasins deviennent de véritables lieux de ralliement pour les personnes partageant des centres d'intérêt: pensons au Techshop de Leroy-Merlin ou aux boutiques Lululemon organisant des cours de yoga.

Retrouvez le témoignage de Caroline: Eataly, le concept deux en un

Internet versus magasin: un modèle versus... un autre!

Les millennials interrogés distinguent très clairement ce qui relève du magasin et du site marchand: les deux modèles obéissent à des logiques différentes. À Shanghaï, Pierre croit fermement en l'avenir du magasin... à condition qu'il se réinvente pleinement. "Ne pas chercher à faire du neuf avec de l'ancien!" clame-t-il. Et de fait, les boutiques ne doivent pas essayer d'intégrer du digital comme vernis, mais mettre le digital au coeur de leur business model pour se métamorphoser.

C'est un pré-requis: le digital en magasin ne doit pas obéir à une logique d'optimisation, mais de transformation. S'il est possible de payer d'un clic en ligne, il faut veiller à ce que l'expérience soit aussi fluide et rapide en boutique... alors que souvent, il faut encore faire une file d'attente pour régler ses articles. Le futur se dessine petit à petit: début septembre, le système Smile to pay développé par une filiale d'Alibaba était testé en Chine dans un nouveau concept de magasin de la chaîne KFC. L'idée: miser sur la reconnaissance faciale pour payer ses achats simplement et en quelques secondes.

Le Smile to pay en vidéo



En conclusion, en écoutant les millennials, ce qui saute aux yeux, c'est que le magasin est loin d'être mort... à condition qu'il réinvente en profondeur l'expérience client, ou "visiteur" pour être plus précis. Car le magasin de demain sera bien plus qu'un espace marchand.

Laure-Anne Warlin, head of trends & insights chez Equancy

Autres articles

Quelle(s) dotation(s) pour un jeu-concours ?
Quelle(s) dotation(s) pour un jeu-concours ? Quelle(s) dotation(s) pour un jeu-concours ?

Quelle(s) dotation(s) pour un jeu-concours ?

Par

Qui dit jeu concours dit recompenses Mais pas importe lesquelles Kimple etudie les meilleures tendances de dotations pour garantir la reussite [...]

Du mouvement à la tête de Criteo
Du mouvement à la tête de Criteo

Du mouvement à la tête de Criteo

Par

ex licorne francaise championne du retargeting nomme Gregory Gazagne au poste de Vice president executif Global Revenue Operations Cedric [...]

Trouver le bon équilibre humains / robots
Trouver le bon équilibre humains / robots

Trouver le bon équilibre humains / robots

Par

Submerges par leurs donnees les responsables marketing aujourd hui doivent agir plus vite que jamais pour adapter aux changements Si la technologie [...]

Décret Photoshop : la pub retouchée doit se signaler
Décret Photoshop : la pub retouchée doit se signaler

Décret Photoshop : la pub retouchée doit se signaler

Par

Entree en vigueur ce 1er octobre le decret dit decret Photoshop oblige toute photographie usage commercial indiquer les eventuelles traitements [...]

Restitution &Then 2017 par Camp de bases
Restitution &Then 2017 par Camp de bases

Restitution &Then 2017 par Camp de bases

Par

En 2017 le congres international ampTHEN organise par la Data amp Marketing AssociationDMA avait lieu du au 10 octobre la Nouvelle Orleans Pour [...]

L'intelligence des chatbots n'est-elle qu'artificielle ?
L'intelligence des chatbots n'est-elle qu'artificielle ?

L'intelligence des chatbots n'est-elle qu'artificielle ?

Par

70 des requetes soumises aux chatbots sur application Facebook Messenger restent sans reponse Ce chiffre tire un article des Echos temoigne [...]

Penser le chatbot de demain
Penser le chatbot de demain

Penser le chatbot de demain

Par

Qui a pas reve un jour deborde etre Anna Wintour la papesse de la mode avec sa cour assistants personnels dans le film Le Diable habille en [...]