Les Français aiment le centre-ville

Publié par le

Résultats du baromètre 2011 des attentes des consommateurs en centre-ville Carrefour Property/TNS Sofres : le regain d'attachement des Français se renforce.

  • Imprimer

Réalisé pour la troisième année consécutive, le Baromètre Carrefour Property/TNS Sofres1 publie ses résultats. Il a pour objectif de comprendre la relation que les Français, vivant dans des agglomérations de 20 000 habitants ou plus, entretiennent avec leur centre-ville et l'expérience qu'ils en ont, à travers les questions suivantes : Qu'est-ce que la notion de centre-ville signifie pour les Français ? Le regain d'attachement perçu ces dernières années à l'égard du centre-ville se poursuit-il ? Quelles sont les attentes actuelles des Français vis-à-vis de leur centre-ville et des commerces qui s'y trouvent ? Et si l'on s'intéresse aux nouvelles tendances qui façonnent le centre-ville de demain, quel est le degré d'influence d'Internet et des nouvelles technologies dans la façon qu'ont les Français de faire leurs achats ?

Voici les grands enseignements de ce baromètre : tout d'abord, l'identification du centre-ville par les populations urbaines est plurielle, et cette pluralité met sur la table le sujet de la gestion d'une coexistence de plusieurs centres-villes au sein des grandes agglomérations. L'attachement des populations urbaines à leur centre-ville se renforce, avec des pratiques stables ou en hausse, notamment en ce qui concerne le shopping et les balades, un indicateur d'affinité élevé (81 % des Français vivant dans des agglomérations de 20 000 habitants ou plus déclarant aimer leur centre-ville) et un regard plus positif qu'en 2010 sur la dynamisation des centres-villes.
Les leviers de cette adhésion au centre-ville sont à la fois fondés sur la fonctionnalité (c'est pratique) et l'agrément (il fait bon y être). L'un ne va pas sans l'autre. L'enquête souligne, à ce titre, le rôle central du commerce dans l'attrait du centre-ville.
Nouveau chapitre de ce baromètre : le rôle d'Internet dans les modes de consommation actuels. Un rôle conséquent, puisque pour 62 % des interviewés le Web et les nouvelles technologies ont fait évoluer leur façon de faire des achats. L'idée que le parcours du consommateur se transforme et qu'il faudra repenser les fonctions commerciales du centre-ville en prenant en compte cette nouvelle donnée semble s'imposer.
 

1Étude réalisée en face-à-face, les 13 et 14 avril 2011, pour Carrefour Property et Centre-Ville en Mouvement auprès d'un échantillon de 556 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, vivant dans des agglomérations de 20 000 habitants ou plus. Cet échantillon est issu d'un échantillon d'ensemble de 1 026 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Retail
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]