Recherche
Se connecter

Etam : les dessous de son nouveau programme de fidélité

Publié par le | Mis à jour le
Etam : les dessous de son nouveau programme de fidélité

Redéfinir la relation entre la marque et ses clientes fidèles pour proposer plus de relationnel au-delà du transactionnel. C'est ce que veut Etam, qui a lancé hier son nouveau programme de fidélité.

  • Imprimer

"Les clientes fidèles représentent 70% de nos ventes totales, et ce chiffre monte jusqu'à 80% pour le prêt à porter" prévient Inès Golliaud de Champroux, responsable CRM qui alerte ainsi sur les enjeux pesant sur le déploiement du nouveau programme de fidélité d'Etam. Lancé la semaine dernière, celui-ci a été officiellement présenté ce lundi 9 avril aux possesseuses de la précédente carte par emailing et à l'ensemble des clientes via des communications en point de vente.

Sa particularité ? Miser sur le relationnel et l'expérience, autant que sur l'aspect promotionnel qui définit encore la majorité de ces programmes, comme l'explique la responsable CRM. "Les clientes cumulent des points sur une cagnotte à chaque achat, mais la grande nouveauté réside dans le "burn" de ces points: elles peuvent les échanger contre des remises, comme dans tous les programmes, mais aussi contre d'autres services chez nos partenaires et en magasin, ou enfin au profit d'une oeuvre caritative."

Recruter et engager des clientes sur-sollicitées

Ainsi la nouvelle carte de fidélité permettra de cumuler un point pour chaque euro dépensé, cinq pour chaque achat online et offline, tandis que chaque tranche de 20 points pourra être convertie en un euro de réduction... Ou être dépensé dans un premier temps chez Monsieur Marguerite, service de box de bouquets de fleurs de saison, pour s'offrir des séances de personnal shopping avec une styliste indépendante dans le magasin des Champs Elysées ou enfin pour venir en aide à l'association Gynécologues Sans Frontière.

"Les deux premiers types de services vont évoluer en fonction de notre actualité, avec par exemple l'accès à des cours de yoga pour marquer l'arrivée de notre marque de sport Be+, développée en collaboration avec Le Coq Sportif. Le troisième est une manière d'engager autrement nos clientes, dans la continuité de ce que nous avions fait avec l'association lors de la Journée Internationale de la Femme, où nous réversion un euro pour chaque culotte achetée. À terme les clientes pourront choisir entre plusieurs causes. Les clientes sont très attachées aux promotions, mais il faut proposer autre chose que des réductions, alors qu'elles sont fidèles à plus d'une marque et sont souvent sur-sollicitées."

Autre nouveauté, ce nouveau programme de fidélité peut être partagé pour encourager le shopping entre amies et s'ouvre au marrainage. "La marraine cumule les points de sa filleule pendant 12 mois", détaille la responsable CRM, l'objectif de la marque étant, avec ces deux innovations, de recruter au-delà des 2,5 millions de clientes encartées déjà actives via l'ancien programme. Dans cette idée, l'ancien seuil de 60 euros d'achat nécessaire pour adhérer au programma a aussi été levé.


Diplômé d’Aix-Marseille Université en économie et en histoire et spécialisé dans le digital depuis trois ans, suivez-moi sur twitter !

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Financer vos projets de R&D pour continuer à être compétitif
Retail
LOOK&FIN
Financer vos projets de R&D pour continuer à être compétitif

Financer vos projets de R&D pour continuer à être compétitif

Par LOOK&FIN via Marketme

Votre cherchez à innover et proposer les dernières avancées technologiques à vos clients en terme de produits ou services pour rester compétitif? [...]

La gamification séduit les shoppers
Retail
La gamification séduit les shoppers

La gamification séduit les shoppers

Par Dalila Bouaziz

Les Français témoignent d'un attrait important pour le jeu de façon globale, Comarch dévoile une étude avec OpinionWay sur les attraits de la [...]

[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été
Retail
[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été

[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été

Par Dalila Bouaziz

Spartoo, site spécialisé dans la vente de chaussures, dévoile une étude réalisée par l'Ifop sur les soldes d'été, avec notamment un zoom particulier [...]

Retail Apocalypse... or not
Retail
Retail Apocalypse... or not

Retail Apocalypse... or not

Par Sarah Jarrot, consultante mc2i groupe

La " Retail Apocalypse " a encore frappé. Cette expression, utilisée par les Américains pour décrire le phénomène des effets néfastes du e-commerce [...]