Eram à côté de ses pompes ?

Publié par le
Eram à côté de ses pompes ?

L'enseigne vient de créer une page "Débat sur la famille" suite aux vives réactions suscitées par sa dernière campagne.

  • Imprimer

Sur Facebook, le mur de la page Eram connaît depuis quelques jours un regain de commentaires. Malheureusement pour l'enseigne de chaussures, la majorité des remarques faites à son égard n'est pas positive. Surtout celles venant de la communauté catholique. La raison ? La dernière campagne d'Eram a pour sloganLa famille, c'est sacré ", et diffuse des affiches avec les messages suivants : "Comme disent mon papa, ma maman, et la troisième femme de mon papa, la famille, c'est sacré ", mais aussi " Comme disent ma maman, et son petit copain qui a l'âge d'être mon grand frère, la famille c'est sacré " et surtout " Comme disent mes deux mamans, la famille c'est sacré ".

Des commentaires offusqués fusent sur la fan page de l'enseigne. Clara s'exclame " Pitoyable ! je vais surtout aller dépenser ailleurs ", rejoint par Emmanuelle qui répond à son indignation " Vous avez raison : ne prenez pas le risque de vous retrouver avec un couple homosexuel dans un magasin. Quelle horreur ! " Et ce n'est pas tout, même les prêtres prennent la parole sur le mur. L'Abbé Pierre-Hervé Grosjean déclare : " Eram, à côté de ses pompes ? Un débat sans invective, ni attaques personnelles, sur les questions de fond que posent ces pubs (...)". Il est interpellé par Samuel : " Un curé est le dernier pour critiquer quoi que ce soit ici." Ce à quoi l'abbé répond : " Dans un tel débat de fond (si on n'en reste pas à la polémique destinée à se faire du fric), les avis de tous sont précieux à entendre. Et le prêtre peut prendre sa place, non pour juger et condamner les personnes, mais pour éveiller les consciences, apporter son éclairage sur les choix de société, et les comportements... Vous en ferez ensuite ce que vous voudrez ! "

Il semble qu'Eram, habitué à évoquer les mœurs dans sa communication, provoque une fois de plus la polémique sociétale. L'enseigne touche visiblement ici un point sensible de la société française : la famille.

Le débat ne s'arrête pas à Facebook mais s'étend à l'ensemble des réseaux sociaux, comme Twitter par exemple (multiplication des #eram) et encore plusieurs blogs. Sur http://chretienslibres.over-blog.com par exemple, l'auteur hurle à propos de la campagne et de la signatureComme disent mes deux mamans, la famille, c’est sacré ! " en écrivant "On aura rarement vu une propagande dégénérée, anti-familiale et métisseuse aussi grossière, aussi énorme ! Vous savez maintenant où ne pas acheter vos chaussures. "

Communication de crise

Devant un tel afflux d'opinions en tout genre, Eram a donc créé une page spéciale reliée à sa fan page Facebook intitulée "Débat sur la famille". L'enseigne a également publié un communiqué : "À l'heure où les divorces sont de plus en plus nombreux en France, où le mariage homosexuel vient d'être légalisé à New York, Eram met les pieds dans le plat et affiche dans la rue et les magazines des portraits de familles comme on ne les montre jamais dans la publicité : déstructurées, recomposées, éclatées, décomposées. Des enfants qui ont deux mamans, d'autres qui ont un père, une mère et trois belles mères, d'autres encore dont le beau-père a l'âge d'être leur grand frère. La "vraie" vie, quoi. Mais si les familles explosent, l'esprit de famille reste. Car quoi qu'il en soit : la famille, c'est sacré".

Pas de doute, les Ateliers Devarrieux qui ont réalisé cette campagne ont réussi leur buzz sur la Toile, mais à quel prix ? L'agence se serait-elle trop inspirée des débats qui agitent actuellement la société en vue de la présidentielle de 2012 ? 

Emilie Kovacs

Emilie Kovacs

Journaliste, réseaux sociaux et international

Je suis responsable des rubriques marketing digital, médias sociaux, data, caritatif et international.Titulaire de la carte de presse depuis [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Retail
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]