Recherche

[Reportage] Le parcours client de demain vu par Oney

Publié par le - mis à jour à
[Reportage] Le parcours client de demain vu par Oney

A la fois banque et filiale d'Auchan, Oney Banque Accord répond aux problématiques d'un parcours d'achat en pleine mutation. Découvrez les dernières innovations pour le paiement sans contact, les pushs ou les signatures électroniques [Vidéo].

  • Imprimer

Imaginons le client pressé, connecté, qui envisage sa journée shopping au pas de course. Première corvée : il doit mettre de l'essence. Quand il arrive à la station-service, une caméra reconnaît immédiatement sa plaque d'immatriculation et il n'a donc plus besoin de sortir sa carte de paiement pour régler. C'est la dernière trouvaille, Automatric, mise au point par Oney Banque Accord (une filiale d'Auchan - voir sa "carte d'identité" en page 2)

Pour bénéficier de ce service, l'automobiliste doit d'abord créer un compte sur le site d'Automatric. Il renseigne alors le numéro de série de son véhicule, son carburant préféré, dans quelles stations il souhaite utiliser ce système et ses coordonnées bancaires. Gain de temps estimé à chaque passage à la pompe " entre 30 et 50% ", indique Jean-Pierre Viboud, Ceo Oney. Si la solution compte 20 000 utilisateurs à date en Espagne, elle devrait rapidement se déployer en France, y compris dans les parkings payants et dans les drives.




Paiement sans contact

Vient ensuite le temps des achats alimentaires. Notre shopper se rend dans une hypermarché Auchan. Au moment de payer, il se voit proposer un règlement sur mobile via l'application Flash'NPay. Il lui suffit de scanner avec son smartphone un QR code (code barres émis par la caisse du magasin) puis de finaliser l'achat sur le terminal de paiement électronique.

Les bons de réductions et autres avantages liés à sa carte de fidélité sont intégrés dans l'appli et leur prise en compte est automatique au moment du paiement. " Offrant un gain de temps à l'encaissement estimé à 30%, Flash'NPay sera généralisée à l'ensemble des 123 hypers de l'enseigne nordiste d'ici la fin de l'année. Il devrait concerner quelque 10 millions de clients " poursuit Jean-Pierre Viboud.




Message géolocalisé

En quête d'un jean de marque, notre consommateur se rend ensuite dans une enseigne de prêt-à-porter. Dès qu'il franchit le seuil de la porte, il est détecté, via son smartphone, par des capteurs beacons placés dans la boutique. Il reçoit alors un message l'informant d'une promotion sur les pantalons, du fait de ses passages fréquents en magasin. Et une fois sorti, il se voit notifier un texto, lui rappelant sa commande et le remerciant de sa visite.

Testée pour le moment dans quelques points de vente, cette solution baptisée " check in proximity " devrait être généralisée en 2016. Et à l'avenir ? Pourquoi ne pas envisager des solutions croisées entre enseignes ? Par exemple, le client qui achète des couches pour bébé chez Auchan recevra un message en push lui indiquant des promotions chez Aubert ! C'est le sens de l'histoire, même si pour l'instant, le partage de données clients n'est clairement pas entré dans les moeurs.


Signature électronique et e-sécurité

Gardant le plus gros achat pour la fin, notre consommateur se rend ensuite chez Alinéa, pour s'équiper d'un nouveau canapé. Toujours pressé par le temps, il prévient le vendeur qu'il ne souhaite pas s'éterniser dans le magasin. Pas de problème : l'enseigne utilise la solution de signature électronique de contrats, qui permet de gagner 12 minutes sur la création d'un crédit à la consommation. De plus, l'établissement financier a installé un nouvel outil, Scube, qui permet de contrôler en quelques secondes les différentes pièces fournies par le client.

Enfin, de retour chez lui, notre ami s'installe devant son écran et surfe sur le site de God save the kids, pour trouver des pulls pour ses enfants. Grâce à Sellsecure, la solution d'aide à l'évaluation à la fraude d'Oney dont s'est pourvue le e-commerçant, ses transactions gagnent en rapidité. Le site profite aussi de Sellsecure puisque son taux de fraude tombe à 0,07%, soit quatre fois moins élevé que celui du marché (0,27%). Client et marchand y trouvent leur compte ! Darty, le Bon Marché, Idtgv, Bazarchic ou encore Alice Délice viennent, tout récemment, de faire appel aux services de Oney.

Et demain, quel parcours client s'offrira à notre consommateur ? La biométrie jouera certainement un grand rôle : d'ailleurs à Auchan V2, à Villeneuve-d'Ascq, le client peut régler ses achats en apposant son doigt sur un dispositif baptisé Natural Security. A suivre !

Comprendre en images



>>> SUITE EN PAGE 2