MENU
Recherche

Que faut-il penser de l'offensive alimentaire d'Amazon ?

Publié par le | Mis à jour le
Landing Page Amazon Epicerie 24 septembre 2015
Landing Page Amazon Epicerie 24 septembre 2015

Mercredi 23 septembre, Amazon a annoncé son arrivée dans la distribution alimentaire en France. Le colosse américain, habitué des effets d'annonce, s'aventure dans un univers très concurrentiel. Décryptage avec trois experts en retail marketing.

34 000 références dans 25 familles de produits. C'est la nouvelle offre d'Amazon dans l'alimentaire (épicerie et boissons) depuis mercredi 23 septembre dernier. Alors que l'alimentaire n'a jamais vraiment décollé sur le net en France (de 7% du marché selon la Fevad, incluant le drive, aux 1 à 2%, selon le Boston Consulting Group), Amazon dans sa vision universelle du commerce vient aujourd'hui "défier les distributeurs français et le bras de fer est engagé " selon Jean-Marc Megnin, directeur général de ShopperMind (Altavia Group), qui poursuit en s'interrogeant "Amazon Fresh aux États-Unis est une appellation abusive : il n'y a que 4% de produits frais ! En France, la provenance des produits (ndlr : le Nutella arrive du Royaume-Uni, les capsules Nespresso du Portugal par exemple) l'assortiment et les prix sont encore très flous pour les consommateurs français". Des vendeurs tiers (des grossistes) basés à l'étranger vendant des produits, certes globaux, mais avec des packs dans une langue différente que le français et un positionnement prix peu