Recherche

Échantillonnage, quelle efficacité pour les marques ?

Publié par le - mis à jour à
Échantillonnage, quelle efficacité pour les marques ?

9 Français sur 10 ont découvert une marque ou un produit à la suite de l'envoi d'un échantillon, dévoile l'étude de l'institut CSA sur l'échantillonnage réalisée pour Mediapost Publicité et révélée le 31 mars.

  • Imprimer

Un "cadeau", du "plaisir", de la "nouveauté", une "découverte", "pratique"... Le nuage de mots utilisé par les consommateurs pour décrire l'échantillon est au beau fixe, selon la dernière étude de l'institut CSA consacrée à l'échantillonnage et à son impact, réalisée pour Mediapost Publicité et dévoilée le 31 mars. "Plus la marque digitalise sa communication, plus le consommateur apprécie de tester le goût, le parfum ou la texture d'un produit, analyse Éric Trousset, directeur général de Mediapost Publicité, leader de la distribution publicitaire qui a distribué 15 millions d'échantillons en 2015. Le dispositif d'échantillonnage se révèle massif : 93 % des Français ont déjà reçu un échantillon, et pour 29 % au moins une fois par mois.

L'échantillon favorise l'usage

Quel que soit le secteur étudié - hygiène beauté, entretien et alimentaire -, l'échantillon connecte l'individu avec un produit ou une marque. Ainsi, 9 Français sur 10 disent avoir découvert un produit qu'ils n'auraient pas pensé acheter à la suite de l'envoi d'un échantillon. Autres données : 80 à 90 % des interrogés - selon le secteur - utilisent les produits reçus et 48 % en font usage rapidement au quotidien.

L'échantillon se révèle aussi un facteur de transparence. 88 % des interrogés estiment qu'en distribuant des échantillons gratuits, les marques montrent qu'elles ont confiance en leurs produits.

Magasin, magazine et boîte aux lettres : le trio gagnant

L'exposition aux échantillons serait plus forte en magasin (54 %), dans les magazines (44 %) et en boîte aux lettres (43 %). Pour tirer leur épingle du jeu, les marques doivent miser sur la distribution personnalisée, en jouant sur le sur-mesure. Ainsi, 80 % des individus ayant reçu un échantillon en boîte aux lettres adressé considèrent que celui-ci est adapté à leurs besoins. Le courrier adressé contribue au sentiment de privilège pour 82 % des interrogés. L'échantillonnage on-demand va dans le sens de cette ultra-personnalisation demandée par les consommateurs.

Efficacité de l'échantillonnage et des canaux

Après avoir testé un échantillon, 77 % des Français interrogés se renseignent sur le produit ou sur la marque. Ils sont 67 % à demander plus d'informations en magasin et 59 % sur Internet. L'échantillonnage conduit également à l'achat. 84 % des sondés achètent après le test - à 82 % en boutique et à 47 % sur Internet. Enfin, recevoir un échantillon serait source de viralité. 73 % des "testeurs" parlent des échantillons reçus à leur entourage : 67 % parlent de l'échantillon et 65 % recommandent la marque ou le produit.

Zoom sur le courrier adressé et l'imprimé publicitaire

L'imprimé publicitaire est le premier canal de diffusion d'un format d'échantillon généreux, selon plus d'un Français sur deux (soit 11 points de plus que la presse). Celui-ci, s'il contient un échantillon, provoque la surprise chez 77 % des individus et fait l'effet d'un cadeau pour 74 %. Le courrier adressé est source de surprise pour 83 % des interrogés, et apparaît comme un cadeau pour 87 %. "La boîte aux lettres est un catalyseur d'émotion. Il n'y a pas d'intermédiaire entre elle et les individus", commente Éric Trousset.

Selon l'étude My Post Test, avec des échantillons :

  • 82 % des interrogés se souviennent du courrier (la moyenne sans échantillon est de 61 %)
  • 44 % l'ont lu
  • 9 % ont réalisé un achat
  • 24 % ont l'intention de réaliser un achat
  • le gain en part de marché est multiplié par 1,45

Méthodologie : 1 500 personnes de 18 à 64 ans interrogées, du 10 au 17 décembre 2015. Étude réalisée en 100 % quanti sur six canaux de distribution : enseigne, boîte aux lettres adressé, non-adressé, colis, magazine et rue.


Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]

[Timeline] Découvrez 20 ans de marketing

[Timeline] Découvrez 20 ans de marketing

[Timeline] Découvrez 20 ans de marketing

Découvrez les grandes dates de l'univers marketing et des médias qui ont marqué ces vingt dernières années, du lancement de Marketing Magazine [...]

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Le réseau social Twitter a annoncé, fin septembre, de nouvelles fonctionnalités pour aider les marques à adresser leur relation client en ligne. [...]

ROPO : l'omnicanal au service de la conversion

ROPO : l'omnicanal au service de la conversion

ROPO : l'omnicanal au service de la conversion

Selon la 5ème vague de l'Observatoire du ROPO² mené par Fullsix Data et CSA Research, le comportement omnicanal aurait atteint un niveau de [...]

Kiabi ouvre un pop-up store à Paris

Kiabi ouvre un pop-up store à Paris

Kiabi ouvre un pop-up store à Paris

Forte du succès de son pop-up parisien en 2015, la marque renouvelle l'expérience cet hiver à travers une nouvelle boutique éphémère dès le [...]