Recherche

Gooded convertit les budgets publicitaires en dons humanitaires

Publié par le - mis à jour à
Gooded convertit les budgets publicitaires en dons humanitaires

Démocratiser le don tout en rendant la pub utile, c'est l'activité de Goodeed, jeune start-up. Un concept gagnant-gagnant qu'Alice Poligny, responsable de la communication, nous explique. Interview.

  • Imprimer
  • Quel est le concept de Goodeed ?

Alice Poligny, responsable de la communication, Goodeed : Le concept consiste à proposer aux internautes de regarder une publicité en échange d'un don. L'argent généré par le visionnage de la publicité finance le don qui est ensuite pris en charge avec l'une de nos ONG partenaires. Nous avons lancé la première version du site en mars 2014 et l'engouement a été tel que son fondateur, Vincent Touboul Falchaire, alors étudiant en classe préparatoire HEC, a choisi d'abandonner ses études pour se consacrer au développement de la société.

Deux ans après son lancement, Goodeed dépasse 1,4 million de dons. Avec plus de 30 campagnes diffusées, elle a permis de financer la plantation de 150 000 arbres au Burkina Faso, en Éthiopie et en Inde, la distribution de 60 000 vaccins anti-polio au Tchad, la collecte de 50 000 litres d'eau pour un centre de traitement Ebola en Sierra Leone ou bien encore de soigner les dents de plus de 10 000 enfants et leur famille au Cambodge et de nourrir pendant un an 18 000 enfants kényans. Nous travaillons autant avec des ONG reconnues au plan international (Unicef, Programme alimentaire mondial, WeForest) qu'avec des associations humanitaires plus locales (Pour un sourire d'enfant, Colline Opera, etc).

  • Sur quel business model repose Goodeed ?

Nous démarchons annonceurs et régies et nous entendons sur une durée de diffusion de campagne. Ensuite, 80% des recettes sont reversées aux ONG partenaires et nous prenons 20% de commission. Nous proposons une audience de qualité aux annonceurs. Au-delà des 75 000 inscrits à la plateforme, nous misons sur l'audience générée par les réseaux sociaux sur lesquels nous nous appuyons fortement pour viraliser nos opérations. Nous travaillons avec des agences comme Re-Mind, Carat ou Amplifi mais aussi directement avec les annonceurs (Brice, Happn, Play Station, Fondation Carrefour...).

  • Quels bénéfices la plateforme Goodeed apporte-t-elle aux marques ?

Les bénéfices pour l'annonceur sont multiples : on leur garantit réellement 20 secondes d'attention. Celle-ci est d'autant plus qualitative que c'est l'internaute lui-même qui vient sur la plateforme pour regarder la publicité. En matière de branding, l'opération est efficace. 72% déclarent ainsi être plus attentifs aux publicités diffusées sur Goodeed et le taux de clic moyen s'élève à 4,4%. Outre un contexte de réception favorable et qui s'inscrit aussi dans la démarche RSE et responsable des marques, Goodeed offre l'opportunité de toucher une population jeune très présente sur les réseaux sociaux. 80% de notre communauté, aujourd'hui forte de 75 000 inscrits, a moins de 35 ans.

Pour les associations et les ONG, Goodeed représente un nouveau relais de croissance en démocratisant le don. Cette nouvelle forme de générosité permet d'impliquer des gens qui jusqu'ici n'étaient pas en capacité de donner : 70% de notre audience n'avait jusqu'ici jamais donné.

  • Quels sont vos projets de développement ? Comment comptez-vous accroître votre communauté d'utilisateurs ?

Nous souhaitons d'ici l'année 2017 ouvrir un bureau aux Etats-Unis et pour ce faire, nous sommes en recherche recherche active d'investisseurs afin de lever des fonds à hauteur d'environ 1 million d'euros. Notre objectif est d'atteindre 500 000 utilisateurs d'ici la fin de l'année.

Nous comptons également beaucoup sur la plateforme Goodeed News, un fil d'information sur le site, pour nous développer sur le don contextualisé. En effet, chaque article incite les lecteurs à donner à une cause associée. Le projet est de créer une application et un widget, lequel sera proposé aux éditeurs. Nous leur offrons la possibilité de mieux valoriser les publicités en intégrant directement ce service à leur site. Enfin, en étant whitelistée par AdblockPlus, on offre aux régies et à leurs clients agences et annonceurs une garantie de visibilité. Même équipé d'un logiciel de blocage publicitaire, l'internaute navigant sur un site média se verra proposée une publicité labellisée "Goodeed".

Retrouvez la vidéo de présentation de Goodeed :