Recherche
Se connecter

Le papier ne doit plus être le bouc-émissaire du développement durable

Publié par le - mis à jour à
Le papier ne doit plus être le bouc-émissaire du développement durable
© pogonici - stock.adobe.com

Two Sides, l'initiative mondiale visant à promouvoir la durabilité de l'imprimé et du papier, dévoile un taux de réussite de 61% dans son effort de persuasion des entreprises mondiales visant à éliminer les allégations erronées en matière d'environnement.

  • Imprimer

De grandes entreprises mondiales recourent à des allégations environnementales inexactes et parfois trompeuses pour encourager les consommateurs à passer au "zéro papier", au profit d'une communication intégralement numérique. Et ce en dépit de la législation et des règles existantes en matière de publicité qui devraient empêcher d'induire en erreur les consommateurs.

Forte de ce constat, l'organisation Two Sides a analysé 601 des principales sociétés mondiales, notamment les banques, les services publics, les entreprises de télécommunications et d'assurance. Il s'est avéré que 460 de ces entreprises recouraient à des allégations infondées en matière d'environnement dans leurs activités marketing et communication. Suite aux actions de l'organisation, 278 de ces entreprises ont supprimé les énoncés problématiques.

Si le papier pâtit aujourd'hui d'une réputation dégradée, il demeure pourtant l'un des vecteurs de communication préférés des consommateurs, mais souffre d'un manque d'informations claires et précises. Une situation que Two Sides s'évertue à changer depuis sa création en 2008.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet